Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

Brexit : Theresa May coupe court aux rumeurs d'un report

Le divorce entre le Royaume-Uni et l’Union européenne sera bien prononcé le 29 mars prochain à minuit comme prévu.

Vote du Brexit

Suite à la publication d’un article du Daily Telegraph rapportant que des discussions entre l’UE et des responsables britanniques seraient en cours pour envisager un éventuel report du Brexit craignant un scenario de no-deal, des démentis ont afflué des deux côtés de la Manche dans la matinée.

Le secrétaire au Brexit, Stephen Barclay a été le premier à s’exprimer en ce sens sur Sky News : « La politique du gouvernement à ce sujet est très claire. La Première ministre l'a dit à de multiples occasions : nous allons quitter l'Union européenne le 29 mars. Nous ne cherchons pas à repousser ».

Interrogé mardi à ce sujet lors d’un déplacement à Dublin, en Irlande, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Masse, a également rejeté la possibilité d’une prolongation de la période de négociation prévue par l’article 50 du Traité de Lisbonne.

L’Irlande ne s’opposerait pas à un report

Son homologue irlandais, Simon Coveney, a pour sa part estimé que la question devrait être discutée au niveau européen tout en précisant que si une telle demande était formulée, « nous ne nous y opposerons certainement pas ».

Pour lever l’ambiguïté, le porte-parole de la Première ministre britannique, a confirmé ce début d’après-midi l’agenda de Theresa May : le vote aura bien lieu le 15 janvier à la Chambre des Communes, et toute intention de reporter la rupture avec l’UE a été démentie. « L’idée a peut-être été évoquée par des responsables européens mais pas à Londres », a-t-il ajouté. Le débat débutera demain, sous réserve que le Parlement approuve une motion de travail, et se prolongera jusqu’à mardi prochain, date du vote.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.