Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 76% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.

« Shutdown » aux Etats-Unis : une sortie de crise d’ici jeudi ?

Les Démocrates font leur entrée majoritaire à la Chambre des représentants jeudi. Ils pourraient voter un budget fédéral temporaire pour mettre fin au "shutdown" qui pèse sur les Etats-Unis.

bg_capitol_hill_1370340

Après une journée de break pour le 1er janvier, les deux chambres, le Sénat et la Chambre des représentants se réuniront aujourd’hui pour une brève et dernière séance du Congrès sous bannière républicaine. Le président des Etats-Unis a invité séparément les représentants des Républicains et Démocrates du Congrès pour un « briefing de sécurité des frontières ».

Les Démocrates prendront le contrôle de la Chambre des représentants à partir de demain, une majorité qu’ils ont remportée à l’issue des élections de mi-mandat en novembre dernier. Nancy Pelosi devrait être désignée « speaker ».

Ils devraient traiter en priorité la question du shutdown, conséquence du différend qui a opposé en décembre Républicains et Démocrates sur le financement du mur à la frontière mexicaine tant voulu par Donald Trump.

Faute d'accord sur le budget fédéral, un quart de l’administration américaine est bloquée depuis le 22 décembre, avec le gel des salaires de plus de 800 000 fonctionnaires.

Pendant la période des fêtes, le président des Etats-Unis n’a eu de cesse d’imputer à l’opposition la responsabilité du shutdown et de multiplier les appels en faveur d’un budget intégrant une enveloppe de 5 milliards de dollars pour ériger un mur « solide, fort » et « tout en béton ».

Appel à la discussion

Il y a quelques jours, Donald Trump avait de nouveau menacé de fermer la frontière des Etats-Unis avec le Mexique si aucun accord n’était trouvé.

Mais hier, pour la première fois depuis les fêtes, il a appelé les deux camps à la discussion : « let’s make a deal ».

Les Démocrates souhaitent proposer un budget fédéral en deux « parties » : une loi budgétaire générale qui permettrait un financement de la majorité des administrations américaines jusqu’au 30 septembre, et une autre à part consacrée à la Sécurité intérieure, permettant de financer son ministère jusqu’au 8 février, et incluant une ligne budgétaire de 1,8 milliards de dollars consacrée au mur ainsi que 300 millions de dollars de dépenses liées à la sécurité des frontières (technologies, caméras…).

Ce scénario ne prévoit pas les 5 milliards de financement souhaités par Trump et le leader de la majorité républicaine au Sénat, Mitch McConnel, a fait savoir que les Républicains n’approuveraient pas une loi budgétaire non soutenue par le président des Etats-Unis.

La semaine dernière, les Démocrates avaient cependant annoncé qu’ils agiraient de manière "responsable" en adoptant un budget "temporaire" afin de permettre au congrès de poursuivre les discussions tout en mettant fin au shutdown.

D’autres dossiers sont à l’ordre du jour prioritaire des Démocrates : remettre sur pied l’Observatoire sur le réchauffement climatique supprimé en 2011, et adopter symboliquement un projet de loi protégeant le droit de vote, encadrant le financement politique des partis, un texte que le Sénat devrait refuser d’examiner.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.