Action FDJ : une IPO réussie, et maintenant ?

L’entrée en bourse de La Francaise des Jeux SA, l’une des dernières pépites publiques de l’Etat français, est sans conteste une réussite. Son IPO du 20 novembre a permis de rapporter aux comptes publics la coquette somme de 1,826 milliard d’euros grâce à la cession de 92,491 millions de titres (96,29 avec l’offre offerte aux salariés).

Sans compter qu’il a pu également pu récupérer 380 millions d’euros supplémentaire en cédant son monopole à la FDJ jusqu’en 2044 (il dispose encore de près de 22% de son capital).

Qualifiée à juste titre de « succès spectaculaire » par le ministre de l’Economie, Bruno Lemaire, l’introduction en bourse de la FJD est la plus importante réalisée à la bourse de Paris depuis celle de Natixis en 2006.

Une demande de souscription de plus de 11 milliards d’euros

Elle a en effet rencontré une demande exceptionnelle, dépassant les 11 milliards d’euros, avec un demi-million de particuliers qui ont finalement pris part à la souscription.

L’Etat a ainsi cédé la totalité des actions proposées - y compris la surallocation, exercée en intégralité - et au prix fort de la fourchette annoncée, à 19,5€ pour les particuliers et 19,9€ pour les institutionnels.

Les particuliers, à qui il a été distribué plus de 40 millions d’actions, ont été intégralement servis jusqu’à 2 000 euros ; ceux dont la demande était située entre 2 000 et 5 000 euros l’ont été à hauteur de 10%. Au-delà, la part de réservation, considérée comme non prioritaire, n’a pas été servie.

Même si le grand public a pu bénéficier d’un « package promotionnel » pour cette IPO, avec une action offerte pour dix souscrite ainsi qu’une décote sur son prix d’introduction, l’action FDJ s’est payée relativement cher.

Un PER relativement élevé

A 19,9€, son PER (ratio cours/bénéfice) caracole au-dessus de 26, proche de celui de LVMH par exemple, une valeur réputée onéreuse alors que les titres plus défensifs, comme les « utilities » auxquels la FDJ est plus susceptible de s’apparenter. A titre de comparaison, Veolia Environnement a un PER de 17,8, Schneider Electric de 20,9 et Engie de 13,9 seulement.

L’action FDJ n’est donc pas donnée, mais la bonne nouvelle, c’est qu’après trois semaines de cotation, le titre affiche déjà son caractère « défensif » ; s’il se confirme dans les prochaines semaines, les investisseurs pourraient en tirer parti en 2020 alors que les analystes s’attendent à un marché action moins clément l’année prochaine.

Il se présente par ailleurs comme une bonne valeur de « rendement » grâce à un taux de distribution qui devrait atteindre 80%.

Le titre en hausse de plus de 22% depuis l’IPO

Cette semaine, la FDJ a le vent en poupe dans un contexte de regain d’aversion au risque : sur les cinq dernières séances le CAC 40 s’est apprécié de 0,58%, tandis que le cours de la loterie nationale s’est valorisé de 8,74%. L’action s’échange ce mercredi à 23,83€, en progression de 22,2 % depuis son introduction le 20 novembre.

Mardi l’indice star de la bourse de Paris a décroché de 0,59% mais l’action FDJ, qui évolue dans un secteur d’activité peu sensible à la conjoncture mondiale, s’est ainsi apprécié de 1,75%.

A noter que la Française des Jeux a bénéficié d’un ensemble d’actualités favorables depuis son IPO. La société a annoncé le 25 novembre l’acquisition du spécialiste des logiciels de paiements en ligne Bimedia, puis en début de semaine qu’elle serait sponsor des Jeux Olympiques de Paris 2024, plus exactement partenaire officiel du comité d’organisation des JO.

Une opération d’envergure qui s’accompagnera du lancement d’un ensemble de nouveaux jeux, a précisé son président Stéphane Pallez dans une interview accordée au Parisien. Elle pourra également bénéficier de l’aura de ses deux ambassadeurs, le décathlonien Kevin Mayer et la championne paralympique de ski Marie Bochet.

Le prochain rendez-vous à ne pas manquer

Si vous suivez le cours de l’action FDJ, il est encore un peu tôt pour s’appuyer sur de l’analyse technique. Le challenge à venir sur le titre sera bien sûr celui de la publication de ses résultats annuels attendus pour le mois de janvier. Pour 2019, le groupe anticipe une croissance des mises et de son chiffre d’affaires supérieurs à 7%. Pour 2020, il table sur une progression des mises de 4 à 5% et de 3 à 4% annuelle pour la période 2021-2026. La marge de la FDJ est attendue à plus de 25% pour 2020.

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Investissez sur les actions dès aujourd'hui

Prenez position à l’achat ou à la vente sur des milliers d'actions internationales.

  • Augmentez votre exposition sur les marchés grâce à l'effet de levier
  • Bénéficiez de spreads à partir de 0,1% sur les principales actions mondiales
  • Négociez les CFD directement dans les carnets d'ordres grâce à l'accès direct aux prix du marché

Les cours en temps réel

  • Forex
  • Actions
  • Indices
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-


Voir plus de valeurs forex en temps réel

Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Vente
Achat
Mise à jour
Variation
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-

Les cours ci-dessus sont soumis aux mentions légales du site.
Les cours sont donnés à titre indicatif.

Abonnez-vous gratuitement aux idées de trading quotidiennes

Abonnez-vous gratuitement pour recevoir les idées de trading quotidiennes par e-mail, du lundi au vendredi.


Mon consentement est donné librement et peut être retiré à tout moment. Tout retrait de mon consentement ne saurait affecter la légalité du traitement des données effectué antérieurement audit retrait. Pour plus d'informations sur la manière dont nous pouvons utiliser vos données personnelles, veuillez consulter notre Charte de confidentialité et Politique d'accès et nos Termes et conditions du site.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 68% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.