EUR/CHF : vote suisse et BNS pourraient peser sur le CHF

L’actualité entourant le référendum suisse il y a quelques jours nous permet de faire un focus sur la paire de devises EUR/CHF.

Depuis des années le franc suisse est recherché comme valeur refuge en période de crise mais pas seulement. La stabilité de l’économie helvétique renforce également l’attrait de sa devise aux yeux des investisseurs même en période de détente du risque.

Un évènement majeur a toutefois changé brutalement la vision du marché : au plus fort de la crise de la dette en zone euro et pour empêcher sa devise de s’apprécier trop fortement, la BNS a décidé de fixer un plancher sur la paire EUR/CHF  à 1.2000 pour éviter qu’une devise trop forte ne pénalise l’économie du pays.  Depuis 2011, une certaine stabilité s’est installée entre ces deux devises, les cours oscillant entre 1.2000 et 1.2650 (1.2650 = niveau atteint en 2013 et correspondant à 38.20% de correction de toute la baisse de 2007 à 2011). Ce mouvement de correction haussier a été facilité par la détente du risque en zone euro et la reprise des marchés actions, les investisseurs décidant de revenir progressivement sur l’euro et de s’éloigner du support critique à 1.20000. Toutefois cet épisode n’aura duré que quelques mois, la paire évoluant désormais en terrain neutre légèrement au-dessus de 1.2200.

L’attention est revenue sur la Suisse après le résultat du vote du 9 février sur l’immigration. L’Union Européenne n’a pas tardé à réagir en demandant des clarifications à la Suisse et en laissant clairement entendre que ce  choix pouvait remettre en question plusieurs accords bilatéraux dont les accords entourant le programme Erasmus ou encore les programmes pour la recherche, notamment après l’absence de signature de l’accord de libre-circulation avec la Croatie.

Il convient donc de prêter attention au franc suisse dans les semaines qui viennent. L’évolution des relations entre la Suisse et l’UE pourrait créer les conditions d’un retour de la volatilité sur la paire EUR/CHF, sachant également que plusieurs responsables de la BNS ont récemment déclaré que sur les niveaux actuels, la devise helvétique restait surévaluée…ce contexte pourrait favoriser l’affaiblissement du franc suisse face à l’euro. A court terme, un retour dans la zone 1.2250/60 pourrait marquer le début d’un rebond de l’euro sachant toutefois que le niveau de basculement haussier à moyen terme se trouve légèrement sous les 1.2400 (plus hauts de janvier 2014) pour un retour sur 1.2650 et au-delà. A suivre…

Suivez le cours du franc suisse avec IG. 

Cours du franc suisse
Cours du france suisse - EUR/CHF : vote suisse et BNS pourraient peser sur le CHF
 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.