Les 10 plus grandes bourses du monde

Il existe 60 places boursières principales dans le monde, dont la taille, le volume de transactions et la capitalisation boursière varient, allant de géants tels que la Bourse de New York à de petites bourses locales.

Bourse de Londres
Source: Bloomberg

La capitalisation boursière est la mesure la plus importante où les petites bourses locales ne représentent qu'une fraction du total mondial. Voici donc un aperçu des places boursières les plus importantes au monde en matière de capitalisation.

Qu'est-ce qu'une place boursière ?

Il s’agit d’une place de marché destinée à l’achat et la vente d’actions, d'obligations et de titres. Une bourse peut servir à évaluer la santé économique d’un pays ou encore être un indicateur clé de la puissance économique mondiale. En effet, la croissance du marché financier se traduit par un niveau de vie et un taux d'emploi plus élevés.

Traditionnellement, les bourses étaient des bâtiments physiques dans chaque pays où elles étaient en activité, mais depuis le passage à la négociation électronique, beaucoup ont dû fermer leurs salles de marché pour passer aux plateformes en ligne. Cependant, les institutions elles-mêmes existent toujours, et certaines d'entre elles sont même devenues plus importantes que jamais, générant des capitaux boursiers de plusieurs billions de dollars.

Les 10 plus grands marchés boursiers du monde

Les 10 plus grands marchés boursiers du monde classés par capital

Voici les 10 principales bourses dans le monde, classées en fonction de leur capitalisation boursière en mars 2018, qui ont toutes été ajustées au dollar américain1 :

  1. La Bourse de New York (New York Stock Exchange ou NYSE)
  2. Le NASDAQ
  3. La Bourse de Tokyo (Tokyo Stock Exchange ou TSE)
  4. La Bourse de Shanghai (Shanghai Stock Exchange ou SSE)
  5. La Bourse de Hong Kong (Hong Kong Stock Exchange ou SEHK)
  6. La Bourse de Londres (London Stock Exchange ou LSE)
  7. Euronext (Euronext Stock Exchange)
  8. La Bourse de Shenzhen (Shenzhen Stock Exchange ou SZSE)
  9. La Bourse de Toronto (Toronto Stock Exchange ou TSX)
  10. La Bourse de Francfort (Deutsche Boerse ou FWB)

1. La Bourse de New York (New York Stock Exchange ou NYSE)

La Bourse de New York (NYSE) est située à Wall Street au cœur de la ville. Elle a été fondée en 1817 mais n’a débuté ses activités sous le nom NYSE qu’à partir de 1963. Avant d’atteindre sa première place, le New York Stock Exchange Group a connu un parcours mouvementé, avec des événements tristement célèbres tels que le « Crash de Wall Street » de 1929 ou encore le « Black Tuesday » en 1987. Elle est toutefois restée la bourse la plus importante du monde en matière de capitalisation depuis la fin de la Première Guerre mondiale, lorsqu'elle a pris l’ascendant sur la Bourse de Londres. En 2012, le NYSE a été reprise par Intercontinental Exchange, un groupe boursier américain.

La capitalisation de la Bourse de New York était de 23,12 billions de dollars en mars 2018, ce qui représente près de 40 % de la valeur boursière mondiale totale. Plus de 2 400 sociétés y sont cotées, dans des secteurs tels que la finance, la santé, les biens de consommation ou encore l'énergie. Parmi les sociétés les plus connues, on retrouve notamment Exxon Mobil Corp (XOM), Citigroup Inc (C) et Pfizer Inc (GE). Le Dow Jones est l'indice le plus utilisé pour suivre le cours du NYSE, toutefois certains composants peuvent également être cotés sur le NASDAQ.

2. Le NASDAQ

Le marché boursier du NASDAQ se situe également à New York, plus précisément à Times Square, la célèbre place de Manhattan. Le NASDAQ, ou National Association of Securities Dealers Automated Quotations, fut fondé par un groupe de courtiers locaux en 1971. Il se distingue par le fait qu'il n'a jamais fonctionné sur un système de cotation ouvert. Au lieu de cela, le NASDAQ a toujours utilisé un système de trading informatisé et téléphonique, ce qui en a fait la première bourse électronique.

La capitalisation boursière du NASDAQ a atteint 10,93 billions de dollars en mars 2018, le propulsant à la deuxième place des bourses les plus importances. Toutefois, avec des sociétés cotées telles Apple (APPL), Microsoft (MSFT), Facebook (FB) et Tesla (TSLA), le NASDAQ possède la plus grande capitalisation boursière en matière de valeurs technologiques. L'indice utilisé pour mesurer sa performance en bourse est le Nasdaq 100.

3. La Bourse de Tokyo (Tokyo Stock Exchange ou TSE)

Fondée en 1878, la Bourse de Tokyo est la plus grande du Japon. Après la Seconde Guerre mondiale, la TSE a fait face à des problèmes et a même été suspendue entre août 1945 et avril 1949, en raison de la participation du pays à la guerre. En 1949, elle a été rebaptisée et est connue, depuis, sous le même nom que son propriétaire : le Japan Exchange Group. Le groupe est né de la fusion entre la Bourse d'Osaka et la TSE en 2013. La Bourse de Tokyo s'associe désormais à d'autres bourses du monde entier, dont la Bourse de Londres.

Aujourd'hui, avec plus de 3 575 sociétés cotées à la Bourse de Tokyo, sa capitalisation boursière est évaluée à 6,22 billions de dollars, en date de mars 2018. L'indice de référence de la Bourse de Tokyo est le Nikkei 225, qui comprend les principales sociétés qui y sont cotées, telles Honda Motor Co, Toyota Motor Corp et Sony Corp.

4. La Bourse de Shanghai (Shanghai Stock Exchange ou SSE)

La Bourse de Shanghai est l'une des trois bourses indépendantes de la République populaire de Chine, les deux autres étant Shenzhen et Hong Kong, qui figurent également dans cette liste. La Bourse de Shanghai est la quatrième plus grande bourse au monde, malgré le fait qu'elle n'a été fondée qu'en 1990. Ses origines remontent même à 1866, toutefois, elle a été suspendue en 1949 durant la révolution chinoise.

Chaque action cotée à la SSE a des actions dites "A" dont le prix est fixé dans la devise locale, le yuan, et des actions dites "B" cotées en dollar américain. Les actions "A" sont réservées à l'investissement national, à l'exception des investisseurs qui remplissent les conditions requises pour bénéficier du régime d'investissement étranger, tandis que les actions "B" sont accessibles aux investisseurs nationaux et étrangers.

TLa capitalisation boursière de la SSE a atteint 5,01 billions de dollars en mars 2018. Les investisseurs peuvent suivre le cours des actions cotées à la Bourse de Shanghai en utilisant l'indice SSE Composite, également appelé Shanghai Composite. Celui-ci réunit des sociétés majeures telles PetroChina, Industrial and Commercial Bank of China ou encore Agricultural Bank of China.

5. La Bourse de Hong Kong (Hong Kong Stock Exchange ou SEHK)

La Bourse de Hong Kong a été fondée en 1891 par l'Association of Stockbrokers in Hong Kong. Elle a été rebaptisée Hong Kong Stock Exchange en 1914. La SEHK est l'une des trois bourses chinoises, toutefois, la salle des marchés de la SEHL a été fermée en 2017, suite à la transition vers le trading électronique.

La Bourse de Hong Kong est la troisième plus grande bourse d'Asie et la cinquième du monde avec une capitalisation boursière estimée à 4,46 billions de dollars en mars 2018. Elle négocie en dollar de Hong Kong (HKD), car les sociétés qui y sont cotées sont principalement basées à Hong Kong. 1 955 sociétés sont cotées à la Bourse de Hong Kong, et une grande partie de la capitalisation de la Bourse de Hong Kong provient de ses 20 actions les plus importantes qui comprennent les sociétés AIA, Tencent Holdings et HSBC Holdings.

6. La Bourse de Londres (London Stock Exchange ou LSE)

La Bourse de Londres (ou LSE) a été fondée en 1801, même si ses origines remontent à 1698, lorsque le service de la LSE n'était rien de plus qu'une simple publication papier bihebdomadaire des cours du marché. Cela en fait l'une des plus anciennes bourses du monde. La Bourse de Londres était la bourse la plus importante du monde avant de se faire détrôner par la Bourse de New York, à la fin de la Première Guerre mondiale. Le LSE est aujourd'hui la plus grande bourse d'Europe, et la sixième plus importante du monde.

Elle fait partie du London Stock Exchange Group, qui a été créé en 2007 durant la fusion de la LSE avec la Borsa Italiana. Il s’agit d’une bourse très internationale, avec plus de 3 000 sociétés réparties dans 70 pays.

La capitalisation boursière de la LSE était estimée à 4,38 billions de dollars en mars 2018. Les traders peuvent suivre sa performance et sa capitalisation boursière grâce au Financial Times Stock Exchange Index 100 Share Index, plus connu sous le nom de FTSE 100. L'indice réunit les 100 premières sociétés cotées à la Bourse de Londres, dont Barclays, BP et GlaxoSmithKline. D'autres indices peuvent être utilisés pour suivre les sociétés cotées à la Bourse de Londres, notamment le FTSE 250, le FTSE Small Cap et le FTSE All-Share.

7. Euronext (Euronext Stock Exchange)

Euronext est une bourse paneuropéenne basée aux Pays-Bas, à Amsterdam, qui réunit les Pays-Bas, le Portugal, la Belgique, la France, l'Irlande et le Royaume-Uni. Elle a été fondée en 2000 pour représenter l'économie de l'Europe dans son ensemble, et opère donc en euro.

En 2007, Euronext a fusionné avec le groupe NYSE pour former NYSE Euronext, avant qu’Intercontinental Exchange n’en reprenne l'intégralité en 2013. Finalement, Euronext est redevenue une société indépendante en juin 2014, suite à son entrée en bourse.

Il s’agit de la septième plus grande bourse au monde, avec une capitalisation évaluée à 4,36 billions de dollars. Vu que la bourse réunit plusieurs pays, 1 300 sociétés y sont cotées et 30 indices boursiers peuvent être utilisés pour suivre le cours Euronext. Cependant, l'indice dominant est l'Euronext 100, qui regroupe les valeurs les plus importantes et les plus liquides du marché dont AXA, Christian Dior ou encore Renault.

8. La Bourse de Shenzhen (Shenzhen Stock Exchange ou SZSE)

La Bourse de Shenzhen (ou SZSE) est la troisième bourse de la République populaire de Chine. Bien que fondée en 1987, elle n'a été officiellement opérationnelle que depuis 1990. La SZSE est un organisme autoréglementé, mais est supervisé par la China Securities Regulatory Commission (CSRC).

La Bourse de Shenzhen avait une capitalisation boursière de 3,49 billions de dollars en mars 2018, ce qui en fait la huitième plus importante bourse au monde.

La SZSE négocie des actions en yuan chinois parce que les sociétés qui y sont cotées sont principalement basées en Chine. La Bourse de Shenzhen abrite également le Conseil des PME, créé en 2004 pour les entreprises du secteur manufacturier, ainsi que le Conseil ChiNext introduit en 2009 dans le but de développer les start-up technologiques à l’image du NASDAQ.

9. La Bourse de Toronto (Toronto Stock Exchange ou TSX)

La Bourse de Toronto (ou TSX) a été fondée en 1852. Il s'agit de la plus grande bourse du Canada avec plus de 1 500 sociétés cotées. En 2009, la TSX a fusionné avec la Bourse de Montréal et suite à cela, la société mère a été rebaptisée, passant de TSX Group à TMX Group. En 2011, le Groupe TMX prévoyait de fusionner avec la Bourse de Londres, toutefois, le refus des actionnaires a mené à l’échec de cette fusion.

La TSX est la troisième bourse la plus importante d’Amérique du Nord en matière de capitalisation, et neuvième bourse du monde. En mars 2018, sa capitalisation s’élevait à 2,29 billions de dollars. Parmi les sociétés les plus importantes inscrites à la Bourse de Toronto, on retrouve la Banque Royale du Canada et Suncor Energy Inc. Son indice, S&P/TSX, représente environ 70 % de sa capitalisation et permet de suivre les cours des 100 principales sociétés inscrites à la Bourse de Toronto.

10. La Bourse de Francfort (Deutsche Boerse ou FWB)

La Bourse de Francfort (ou FWB) a été fondée en 1585 avec pour fonction initiale de fixer les taux de change, avant de se muer en une des premières bourses du monde au cours des siècles suivants, au même titre que la Bourse de Londres et la Bourse de Paris. Ce n'est qu'après la Deuxième Guerre mondiale que la Bourse de Francfort est officiellement devenue la première bourse allemande.

En 1993, la Bourse de Francfort est passée entre les mains de la société Deutsche Bӧrse AG, qui était également en discussion pour reprendre la Bourse de Londres. Ces derniers pourparlers ont toutefois échoué en 2005.

La capitalisation de la Bourse de Francfort était évaluée à 2,22 billions de dollars en mars 2018, ce qui la place au dixième rang mondial. Les sociétés cotées à la Bourse de Francfort sont principalement basées en Allemagne et dans d'autres pays dont la devise nationale est l'euro. L'indice principal utilisé pour évaluer ses cours est le DAX, un indice boursier de premier ordre qui réunit les 30 premières sociétés classées au FWB, et qui comprend notamment Adidas, BMW et E.ON.

1 https://www.stockmarketclock.com/exchanges

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.