Comment négocier des actions Microsoft ?

Microsoft est l’une des sociétés les plus rentables du monde, avec une valorisation estimée à 1 billion de dollars en avril 2019.

Bref historique de Microsoft

Microsoft a été fondé par Bill Gates et Paul Allen en 1975, suite à l’écriture par les deux co-fondateurs du langage de programmation BASIC destiné au micro-ordinateur Altair 8800. Leur entreprise a été immatriculée en 1976 sous le nom de « Microsoft », qui combine les mots « micro-ordinateur » et « software » (logiciel). Pendant les trois années qui ont suivi, la société a ouvert un bureau au Japon, a gagné son premier million de dollars et a déménagé son siège social à Washington.

Après 11 ans consacrés au développement des produits et caractérisés par des gains solides, Microsoft a finalement décidé d’entrer en bourse. Le 13 mars 1986, la société a émis plus de 3 millions d’actions ordinaires d’une valeur de 21 $ chacune. L’une des raisons pour lesquelles Gates a décidé de lancer une introduction en bourse (IPO) était d’augmenter la liquidité sur le marché. Un an plus tard, Microsoft deviendra la plus grande entreprise de logiciels du monde.

Dans les années 90, Microsoft met sur le marché l’un de ses produits les plus prisés, à savoir Windows 95. Avec plus de 40 millions d’unités vendues, le cours de l’action bat de nouveaux records, tandis que Bill Gates continue son ascension sur la liste des personnes les plus riches du monde. La société lance ensuite Windows 98 et, juste avant l’entrée dans l’an 2000, le cours de l’action atteint un plus haut à 58,38 $. En 2000, Bill Gates renonce à son poste de président-directeur général pour être remplacé par Steve Ballmer.

Au début des années 2000, Microsoft lance quelques produits qui n’ont pas gagné de popularité, mais Xbox n’en fait pas partie. Mise sur le marché en 2001, 1,5 millions d’exemplaires sont vendus en l’espace de deux mois. À cette époque-là, Microsoft se préparait à un neuvième fractionnement d’actions et le cours de son action ne cessait de baisser à cause d’une concurrence accrue dans le secteur. À la fin de l’année 2003, son action valait 27,45 $.

En 2004, l’entreprise annonce son intention de verser jusqu’à 75 milliards de dollars à ses actionnaires sous forme de dividendes. Cette décision n’a pas beaucoup d’impact sur le cours de l’action. Celui-ci subit une seule baisse importante pendant la crise financière mondiale, à la suite de laquelle Microsoft doit supprimer environ 5000 postes. Ce n’est qu’en 2012 que le cours de l’action connaît une nouvelle hausse, due principalement à un système de revenu solide.

Satya Nadella succède à Ballmer au poste de PDG en 2014 et le cours de l’action Microsoft a presque triplé depuis cette date. La société a investi beaucoup d'énergie dans l’informatique en nuage et rivalise avec d’autres entreprises de technologie, telles que Amazon et Apple.

Actions Microsoft : les essentiels

Les actions Microsoft sont cotées sur le Nasdaq 100 (US Tech 100 avec IG) sous le symbole MSFT. Il est important que vous compreniez la nature de l’entreprise et de ses opérations avant d’investir dans Microsoft ou de négocier ses actions.

À part les fondamentaux solides de l’entreprise et la demande élevée pour ses produits, le cours des actions Microsoft dépend également du comportement de ses concurrents, tels qu’Apple et Google qui se placent, eux aussi, à l’avant-garde des services technologiques mondiaux.

Microsoft a effectué neuf fractionnements d’actions depuis son entrée en bourse. Le fractionnement le plus récent est intervenu en 2003 et à cette occasion, les actionnaires ont reçu une action supplémentaire pour chaque action déjà détenue. Le fractionnement d’actions consiste à augmenter le nombre d’actions en circulation, tout en diminuant le cours de l’action afin de ne pas affecter la valeur de la participation ou la capitalisation boursière de la société. À la suite du fractionnement d’actions de 2003, une action initiale équivaut à 288 actions. En 2019, Microsoft verse un dividende trimestriel de 0,46 $ par action.

Investir dans des actions Microsoft

Vous pouvez négocier sur des actions Microsoft au travers des CFD. Lorsque vous investissez dans des actions avec IG, vous utilisez l’effet de levier, ce qui signifie que vous ne devez immobiliser qu’une petite partie de votre capital (la couverture) pour ouvrir une position. Vous bénéficiez tout de même d’une exposition sur la valeur totale de votre position et vos gains et pertes seront calculés sur la base du montant total de votre position.

Veuillez noter que vous ne détenez pas les actions concernées, mais vous négociez sur les mouvements du prix de ces actions. Cela vous permet de vous positionner à la hausse ou à la baisse. Si vous pensez que le cours de l’action Microsoft va monter, vous ouvrez une position longue et si vous pensez que le cours de l’action va chuter, vous ouvrez une position courte.

Si vous êtes prêt à clôturer votre position, rendez-vous dans l’onglet « Positions », choisissez la position que vous souhaitez clôturer et cliquez sur le bouton « Clôturer ».

Personnel clé de Microsoft : qui dirige l’entreprise ?

Microsoft emploie plusieurs cadres dirigeants dans différentes régions du monde. Les joueurs clés sont les suivants :

Satya Nadella Président-directeur général
Brad Smith Directeur des affaires juridiques
Bill Gates Co-fondateur et conseiller en technologie
Amy Hood Directeur financier
Jean-Phillippe Courtois Président des ventes mondiales, du marketing et des opérations

Microsoft est aussi doté d’un conseil d’administration composé de 14 membres, dont Nadella et Gates. John Thompson est le président du conseil d’administration.

Quel est le modèle commercial de Microsoft ?

Au départ, les recettes de Microsoft provenaient de l’octroi des licences pour son logiciel et pour le système d’exploitation Windows, mais son modèle commercial a évolué au cours des années. Le changement majeur a eu lieu en 2014 quand Microsoft s’est orienté davantage vers l’intégration de produit.

Le modèle commercial de Microsoft peut être divisé en quatre segments :

  • Productivité et processus opérationnels : information, communication et productivité
  • Nuage intelligent : serveurs et services en nuage
  • Ordinateurs personnels : utilisateurs individuels et développeurs
  • Entreprises et autres : produits et services alternatifs

Analyse fondamentale de Microsoft : comment analyser Microsoft ?

Si vous envisagez d’acheter ou de vendre des actions Microsoft, vous devez tout d’abord mener une analyse fondamentale de la société. Cela implique l’étude des états financiers de Microsoft et de toute une gamme de facteurs qui influencent son activité. Vous pouvez analyser la santé de l’économie et de ses différents secteurs, étudier les rapports publiés dans les médias, observer la concurrence, examiner l’offre et la demande, évaluer le coût de production. Ces informations vous permettront de déterminer la valeur inhérente de Microsoft.

La valeur de l’action Microsoft peut être examinée à l’aide des paramètres tels que le bénéfice par action (BPA), le ratio prix au bénéfice (PER), le rendement des capitaux (ROE) et le rendement de dividende.

  • Le BPA de Microsoft détermine la valeur de chaque action et permet de savoir si la société génère des bénéfices ou non. Le BPA se calcule en divisant le bénéfice de Microsoft par le nombre d’actions en circulation
  • Le ratio prix au bénéfice de Microsoft indique combien vous devrez dépenser pour les actions pour réaliser un profit d’1 $. Le ratio PER est calculé en divisant le cours actuel d’une action Microsoft par son BPA
  • Le ROE de Microsoft mesure combien de bénéfice la société génère avec les capitaux investis par ses actionnaires. Le ROE est calculé en divisant le résultat net de Microsoft par les capitaux des actionnaires
  • Le rendement de dividende de Microsoft compare les dividendes annuels versés par la société au cours de son action. Le rendement de dividende, exprimé en pourcentage, se calcule en divisant le montant du dividende par le cours de l’action et en multipliant le résultat par 100

Apprenez-en plus sur l’analyse fondamentale grâce à notre guide

Ces informations ont été préparées par IG Europe GmbH et IG Markets Limited. En plus de la déclaration ci-dessous, le contenu de cette page ne contient pas d’enregistrement de nos cours, ni d’offre ou de sollicitation d’une transaction sur un instrument financier. IG décline toute responsabilité quant à l’utilisation qui pourrait être faite de ces commentaires et aux conséquences qui pourraient en découler. Aucune déclaration ou garantie n’est donnée quant à l’exactitude ou à l’exhaustivité de ces informations. Par conséquent, toute personne qui agit en son nom le fait entièrement à ses propres risques. Toutes les recherches citées ne tiennent pas compte des objectifs spécifiques d’un investissement, de la situation financière ou des besoins propres à chaque investisseur susceptible de les recevoir. Ces informations n’ont pas été préparées conformément aux exigences légales visant à promouvoir l’indépendance de la recherche en investissement et, en tant que tel, sont considérées comme une communication marketing. Bien que nous ne soyons pas spécifiquement contraints de traiter en amont de nos recommandations, nous ne cherchons pas à en tirer profit avant qu’elles ne soient fournies à nos clients. Voir la déclaration relative aux recherches non indépendantes et le résumé trimestriel.

Ces sujets pourraient vous intéresser…

Informez-vous sur les frais et commissions liés au trading avec notre tarification transparente.

Découvrez pourquoi tant d'investisseurs nous accordent leur confiance, et ce qui fait de nous les leaders du courtage en ligne sur CFD.

Consultez notre calendrier économique pour suivre les événements économiques majeurs.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 75% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les options et les turbos warrants sont des instruments financiers complexes présentant un risque de perte en capital. Les pertes peuvent être extrêmement rapides. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi. Les CFD, les options et les turbos warrants sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. Le service d'exécution d'ordres au travers d’un compte risque limité présente un risque de perte du capital investi.