L'état des lieux des élections françaises

Outre le chaos provoqué par la mise en examen de François Fillon pour, entre autres, détournement de fonds publics, il est désormais temps pour les marchés de passer aux choses sérieuses à l'approche imminente des élections.

bg_france_flag_1006478
Source : Bloomberg

Pour replacer ces élections dans leur contexte, de nombreux sondages sur les intentions de vote des Français pour le premier tour du 23 avril placent la candidate d'extrême-droite Marine Le Pen et le centriste Emmanuel Macron en tête, leur permettant d'accéder au second tour le 7 mai. Dans ce cas de figure, la majorité des sondages sur les intentions de vote suggèrent une victoire assez large d’Emmanuel Macron, Marine Le Pen obtenant environ 37% des voix.

Emmanuel Macron se positionne en favori

Les Français ont souvent tendance à voter au premier tour pour le candidat qui se rapproche le plus de leurs convictions politiques, et à voter contre celui qu'ils redoutent au second tour. L'éventualité de l'accession de Marine Le Pen à la Présidence de la République est sans aucun doute la source d'une grande incertitude pour les électeurs et les marchés financiers, et semble être le facteur clé du faible pronostic de la candidate au second tour du scrutin.

Il ne faut pas non plus écarter un taux d'abstention très élevé, environ 37% des votants ayant déclaré qu'ils ne se rendraient pas aux urnes, selon un récent sondage. L'abstention pourrait impacter grandement les résultats définitifs, d'autant plus que les Français susceptibles de s'abstenir seraient plus enclins à voter pour un autre candidat que Marine Le Pen.

Les mouvements de marché

Si une quelconque pression financière peut être observée sur le marché du Forex, elle ne semble pas se répercuter sur les positions détenues par les fonds spéculatifs. Cependant, il est possible d'observer une réduction des positions nettes vendeuses détenues sur les futures sur Forex, les comptes de trading étant passés de -160 000 à -59 943 contrats (selon le rapport hebdomadaire du CFTC, la Commodity Futures Trading Commission).

La volatilité implicite à 1 et 2 mois sur la paire EUR/USD se situe toujours sous la moyenne à 12 mois. La courbe dessinée par l'indice de volatilité du future EU 50 s'est aussi considérablement aplanie au cours des dernières semaines. Même en considérant la volatilité implicite du contrat à échéance mai, il est clair que les investisseurs ne se positionnent pas pour un redressement conséquent de la tendance.

Avec IG, il est possible de trader sur l’indice de volatilité de l’EU, c'est pourquoi il est important de garder un œil sur cet indice reflétant la volatilité implicite.

Le meilleur moyen d'évaluer la pression exercée sur les actifs français, et ce sur quoi les investisseurs institutionnels vont se concentrer, est certainement la prime de rendement exigée pour détenir de la dette française par rapport à de la dette allemande.

L'une des promesses de campagne de Marine Le Pen est la sortie de la France de l'Union Monétaire Européenne (UME) et la réintégration du franc comme monnaie nationale. Cela s'avèrerait certainement compliqué à appliquer d'un point de vue légal, mais pourrait également constituer un défaut de paiement dans la mesure où la dette publique française n’aurait plus aucune valeur légale. Avec une dette publique de 2 000 milliards d'euros convertie en francs, nous assisterions au plus grand défaut de paiement sur obligation au monde. De fait, si une victoire de Marine Le Pen était sérieusement envisagée, il serait risqué de détenir de la dette souveraine française et le rendement des obligations françaises à deux ans pourrait s’envoler de plus de 47 points de base au-dessus du Bund allemand à deux ans, bien que le spread soit actuellement le plus élevé depuis 2012.

Avec l'augmentation de la prime de rendement, le spread - indicateur clé du niveau de pression sur les actifs français - doit être surveillé de près. Nous pouvons nous attendre à une accentuation de la pression sur l'euro ainsi que sur le CAC si cet écart venait à s'élargir sensiblement.

Les obstacles juridiques en vue

En résumé, un vote pour Marine Le Pen peut être décrit comme un vote en faveur d’une sécurité intérieure renforcée et d’un durcissement des lois sur l'immigration. Ce serait aussi un vote qui permettrait à la Banque de France de retrouver son indépendance face à la Banque Centrale Européenne (BCE) et qui s'illustrerait par une sortie de la zone euro. Si Marine Le Pen remporte les élections, ce processus de sortie s'annoncera compliqué, tout comme l'organisation d'un référendum à ce sujet. La présidente du Front National devrait ainsi obtenir l'autorisation du Parlement afin de modifier l'article 88 de la Constitution, qui témoigne de l’appartenance du pays à l'Union Européenne, et l'article 11 sur l'organisation d'un référendum. Ces modifications devraient recevoir l'appui d'au moins 185 députés et sénateurs de l'Assemblée Nationale et du Sénat afin d'être validées.

La timidité actuelle observée sur les actifs français peut être en partie expliquée par les complications associées à un tel scénario. La victoire de Marine Le Pen est considérée comme très hypothétique par les investisseurs mais si cela devait arriver, elle aurait à surmonter de nombreux obstacles juridiques et aurait probablement du mal à convaincre la population française à voter pour la sortie de l'Union lors d'un référendum. À la fin de l'année 2016, la Commission européenne a rassemblé les résultats d'une enquête à destination de 13 pays membres, à l’issue de laquelle près de 70% des sondés français se sont déclarés favorables à l'Europe.

Bien que l'hypothèse d'une victoire de Marine Le Pen soit peu probable, il est clair que les marchés réagiraient violemment si tel était le cas le 7 mai prochain. L'indice CAC 40 pourrait ainsi subir des dégagements de plus de 10% et les banques françaises seraient certainement fortement impactées. L'euro trouverait peu d'acheteurs et une multitude de vendeurs tandis que la vente à découvert sur la paire EUR/JPY pourrait être privilégiée.

À l’inverse, une victoire d'Emmanuel Macron est très clairement le scénario de référence et pourrait entraîner un léger rally de soulagement. Le candidat d'En Marche défend en effet des politiques moins extrêmes, impliquant un soutien fort de l'UE et une approche libérale de l'économie.

Une façon de résumer un éventuel duel entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron au second tour serait la confrontation entre protectionnisme et mondialisation, ce qui pourrait constituer un élément clé pour les votants.

Comme lors du Brexit et des élections américaines, les résultats politiques sont difficiles à prédire et nous avons vu à quel point les sondages peuvent se tromper. Il faut donc se préparer à l'imprévisible.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations, une offre ou une sollicitation à investir sur quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketings. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.