Le CAC 40 progresse fortement

Hier, le CAC 40 a gagné +0,99% à 4877,67 points, dans un volume d’échanges de 3,8 milliards d’euros.

Le CAC 40 progresse fortement

Le DAX allemand signe la plus forte hausse +1,82% à 11 806,05 points, l’Euro Stoxx 50  a progressé de +1,52% à 3331,54 points et le FTSE 100 a pris +0,20% à 7164,43 points.

Outre Atlantique les bourses finissent toutes dans le vert. Le S&P 500 a gagné +0,80% à 2 298,37 points, le Nasdaq Composite a progressé de +0,99% à  5656,34 points et le Dow Jones a franchi la barre symbolique des 20 000 points en clôturant en hausse de +0,78% à 20 068,51 points.

Les bourses américaines et européennes ont été soutenues par l’attente des résultats en hausses des entreprises et aussi par la capacité de Donald Trump à réaliser ses promesses électorales budgétaires.

Hier soir, le rachat d’Actelion a été annoncé, groupe suisse de biotechnologies, par Johnson et Johnson pour un montant de 30 milliards de dollars.

Au chapitre des statistiques économiques, ce matin a été publié l’indice GFK de la confiance des ménages allemands à 10,2 points, il était attendu par le consensus à 9,9 points.
Nous prendrons connaissance ce matin à 10H30 du PIB trimestriel du Royaume-Uni qui est attendu en légère baisse à +0,5%, le dernier résultat étant de +0,6%.

Aux États-Unis, dès 14h30 nous connaîtrons les chiffres de la balance commerciale des biens attendue à -64,50 milliards de dollar, en novembre celle-ci s’élevait à -65,30 milliard de dollar. À la même heure, les inscriptions hebdomadaires du chômage sont attendues en hausse à 247 000, le précèdent résultat étant de 234 000 nouvelles inscriptions. À 16h00, les ventes de logements neufs sont attendues en légère diminution à 588 000 contre 592 000 le mois dernier.

Sur les secteurs du Stoxx 600, les plus fortes hausses ont été le secteur bancaire (+3,01%), l’assurance (+2,46%) et les matériaux de construction (+1,6%).

Les plus fortes baisses ont été le secteur des services aux collectivités (-0,29%), des télécommunications (-0,16%) et le secteur de l’alimentation et de la boisson (-0,09%).

Du côté du palmarès du CAC40, les trois plus fortes hausses ont été Société Générale (+4,32% à 47,78€), BNP Paribas (+4,16% à 62,39€) et Lafarge Holcim (+3,35% à 50,93€). Le secteur bancaire hier a profité de la confiance des investisseurs sur une possible hausse des taux suite aux signes positifs de la mise en applications du programme de Donald Trump.

Les trois plus fortes baisses ont été Vivendi (-2,18% à 17,51€), Arcelor Mittal (-2,17% à 7,533€) et Nokia (-1,28% à 4,251€). Vivendi souffre de mise en garde de la part des brokers sur le marché des médias.

Du côté des recommandations des brokers, Berenberg relève sa recommandation sur Edenred de « vendre » à « conserver » et change son objectif de cours de 18,5€ à 19€.

Barclays baisse son conseil sur Publicis Group de « surpondérer » à « pondération en ligne » et son objectif de cours de 76€ à 70€.

Morgan Stanley confirme sa recommandation de « superformance » sur Eurotunnel mais diminue légèrement son objectif de cours de 13€ à 12€.

Sur le marché des changes, mercredi vers 21h00 l’euro valait 1,0752 dollar contre 1,0733 dollar mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus sont issues d’un prestataire externe et ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent pas un historique de nos cotations. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.