Depuis 10 ans en France
Plus de 40 ans d'expérience
185 800 clients à travers le monde

Comment les investisseurs français réagissent-ils face aux événements de volatilité mondiale ?

Le ralentissement économique de la Chine, le vote du Royaume-Uni pour quitter l’UE et les élections américaines ont tous trois mis en évidence une forte volatilité des marchés financiers en 2016. À l’avenir, quelles leçons pouvons-nous tirer de ces événements ?

Le trading avec effet de levier amplifie les gains et pertes.
Selon le type de compte utilisé, le risque de perte en capital peut être supérieur au montant investi.

Dans le contexte politique actuel, les marchés financiers sont constamment confrontés à de nouveaux événements qui préoccupent les traders. Il y a toujours plus d’incertitude, que ce soit pour l'annonce d’un nouveau leadership, d’une élection majeure ou de législations influentes.

En prévision d’une nouvelle volatilité, nous avons examiné la façon dont les clients d’IG ont tradé les trois événements majeurs sur les marchés en 2016 : le ralentissement du marché chinois, le référendum du Royaume-Uni en faveur du Brexit et l’élection de Donald Trump comme 45ème président des Etats-Unis. Quels schémas et comportements se sont dessinés lors des derniers événements de volatilité, auront-ils un impact sur les événements futurs ?

Consultez le volume de transactions sur ces trois événements, ainsi que celui des positions ouvertes par classe d'actifs, en cliquant sur les tableaux ci-dessous1. Vous trouverez également plus bas les chiffres plus détaillés.

Ralentissement en Chine

L'année 2016 a débuté avec beaucoup d’incertitudes, pour la première fois le régulateur chinois a stoppé temporairement son dispositif de suspension des échanges boursiers.

Brexit

Le vote inattendu du Royaume-Uni en faveur de la sortie de l’Union Européenne a causé une forte volatilité sur les marchés financiers. Il y a beaucoup d'incertitudes pour les prochaines années.

Elections américaines

En novembre dernier, Donald Trump a été élu nouveau président des Etats-Unis. Un bouleversement sans précédent, qui continu à surprendre en créant un rassemblement important.

Le ralentissement chinois

Début 2016, les craintes sur la croissance économique en Chine ont engendré de fortes incertitudes sur les marchés, les indices mondiaux ont chuté et le régulateur chinois a été forcé d’utiliser la mesure « coupe circuit » pour la première fois – avant de l’abandonner peu après.

"La nouvelle vague de dépréciation du Yuan, suivi par le déclenchement du “coupe-circuit” sur les marchés chinois, après 15 minutes de cotation et une perte de 7% pour le Shanghai Composite induisent un vent baissier sur les marchés européens."

Nicolas Paillery, conseiller commercial IG, Paris, 7 janvier 2016

Comment cela a-t-il été tradé ?2

 

Ralentissement en Chine

Brexit

Election américaine

  France Royaume-Uni France Royaume-Uni France Royaume-Uni
Total trades minuit - 7h 1 536 9 560 2 786 39 764 5 671 57 734
Total trades 8h – 15h 7 278 39 271 4 473 42 807 10 497 61 372
% trades sur la journée 83% 80% 62% 52% 65% 52%
% trades sur plateforme web 71% 54% 58% 49% 61% 43%
% sur iPhone 16% 32% 26% 35% 23% 40%
% sur Android 13% 13% 16% 16% 16% 17%

 

La façon d'analyser le ratentissement du marché chinois pour les investisseurs différe du Brexit ou de l’élection américaine. En effet, ce n'est pas un évènement politique prévisible, les traders n'ont pas été en mesure de planifier leurs stratégies à l'avance. De plus, n'ayant pas de résultats à suivre, le trading overnight a été par définition plus bas.

En comparant le trading overnight des trois événements entre la France et le Royaume-Uni, on peut noter que les investisseurs en France étaient en général beaucoup plus réticents à négocier sur les événements politiques en overnight, comparés à ceux du Royaume-Uni. Tandis que pendant le ralentissement en Chine le volume overnight était approximativement le même, il y a eu de 10 à 13% de transactions overnight en plus au Royaume-Uni pendant le Brexit et l’élection américaine, qu'en France.

Lors de ces évènements nous observons une différence en terme de technologie utilisée pour trader, en France et au Royaume-Uni. En effet, au Royaume-Uni le mobile a été plus populaire pour le Brexit et l’éléction américaine, tandis qu’en France c’est la plateforme web qui a été privilégié lors de ces trois évènements, le trading sur iPhone étant peu utilisé.

Cependant, nous pouvons étbalir une corrélation entre le faible volume de trades overnight en France, et l'utilisation de la plateforme web au dépens du mobile. En effet, si les investisseurs ne suivent pas les marchés et les résultats tout au long de la nuit, il est plus facile pour eux de s'en tenir à leur ordinateur portable ou fixe.

Le détail des chiffres

Plateforme/investisseurs

  • 71% des trades ont été exécutés via la plateforme web, avec un volume de trades record sur la plateforme web le 7 janvier à 8h
  • 16% des trades ont été exécutés via iPhone et 14% via Android
  • 93% des investisseurs français ayant la soixantaine ont utilisé la plateforme web pour trader, et 42% des investisseurs français ayant la trentaine ont utilisé un appareil mobile.
  • L’âge moyen des personnes ayant tradé lors du ralentissement du marché chinois est de 46 ans

Classe d’actifs

80% des positions ouvertes durant cet événement étaient sur les indices boursiers, 14% sur les paires de devises, et 5% étaient sur les matières premières.

Marché clé 

Chine 300 (CSI 300)

  • Le trading sur l'indice China 300 a augmenté le jour où le "coupe-circuit" a été supprimé, avec plus de 600% de trades supplémentaires le 7 janvier en comparaison au jour précédent.
  • Le 7 janvier, le sentiment était globalement positif, 52% des investisseurs se positionnant positivement, cependant, le volume global était faible, et le China 300 était le 11ème indice le plus négocié au cours des 24 heures

Palmarès des marchés

Les cinq principaux indices

L’indice boursier le plus négocié au cours de cet événement a été le CAC40, avec plus de 50% du volume total de trades sur indices. Le DAX a été le deuxième avec 29% et le Dow Jones le troisième avec 15%. Le quatrième indice le plus négocié a été le S&P 500 avec 3% et le cinquième, l’indice STOXX Europe 50 avec 1%.

Les cinq principales paires de devises

La paire EUR/USD a dominé le trading sur Forex, avec 69% du volume total de trades sur Forex. En deuxième position, la paire EUR/GBP a été négociée avec 7% et en troisième l’AUD/USD avec 6%. L’USD/JPY a été quand a elle négociée avec 5% en quatrième place et pour terminer la paire GBP/USD avec 4%.

Les cinq principales matières premières

Le pétrole est la matière première avec le volume de trading le plus important – 41% des traders français sur matières premières ont ouvert une position sur le pétrole US brut, et 41% ont tradé le Pétrole - Brut Brent crude. L’or est arrivé en troisième position avec 14% des trades. 

Les cinq principales actions

TOTAL SA a été l’entreprise la plus négociée avec 10% de tous les trades sur actions. Vallourec SA a été la deuxième action la plus négociée avec 7% et Airbus Group est arrivée en troisième position tout comme ArcelorMittal avec 5,5%. En cinquième position est arrivée l’une des banques françaises majeures, Crédit Agricole, avec 4,1%.

Le Brexit

Le Premier Ministre David Cameron a honnoré sa promesse pré-électorale, en organisant un référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’Union Européenne. Malgré les sondages indiquant une victoire possible pour le maintien, le Royaume-Uni a voté la sortie de l’Union européenne à 52% contre 48%.

“L’indice parisien craque à la mi-séance. À 12h55, le CAC 40 chute de -8,74% à 4075,58 points, dans des volumes de 5,916 milliard d’euros, très supérieurs à la moyenne.”

Bureau d’Analyse Technique, France, 24 Juin 2016

Comment cela a-t-il été tradé ?3

Les investisseurs français n'ont pas vraiment suivit le Brexit, ce qui peut s’avéré étonnant, étant donné qu'il s'agissait d'un pays voisin votant pour quitter une union dans laquelle la France a des intérêts majeurs. Au cours de cette période, on peut noter une baisse de 27% des échanges et une baisse de 12% du nombre de traders par rapport au ralentissement en Chine (bien que le nombre de marchés négociés ait augmenté de 20%).

Il y a eu cependant une augmentation du volume de trading sur des marchés clés comme le FTSE 100 avec 22% de trades en plus et le GBP/USD avec 54% de trades en plus. Ceci, analysé en parallèle à la baisse de trading en générale, suggère que la majorité des investisseurs français n’évitaient pas simplement les marchés anglais – ils évitaient de négocier sur tous les marchés confondus.

 

D'autres preuves du comportement de non prise de risque chez les investisseurs français se traduisent par l'accroissement du trading sur l'or par rapport aux autres marchés. Durant le Brexit, l’or a dominé le marché des matières premières avec 38% de toutes les positions ouvertes contre seulement 18% par durant le ralentissement en Chine.

Bien qu'il n'y ait pas eu d'augmentation majeure sur le marché des actions durant le Brexit (contrairement au Royaume-Uni, où les actions ont vu une augmentation de 155% par rapport au ralentissement en Chine), les investisseurs se sont très certainement focalisés sur les banques françaises. Plus de 40% du trading sur actions françaises a eu lieu sur la Société Général, BNP Paribas et Crédit Agricole.

Cela peut être une preuve supplémentaire de la volonté des investisseurs français d’éviter la prise de risque, mais il peut il y avoir d'autres explications. Alors que les banques britanniques, étaient victime de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, certains ont vu les banques françaises comme un potentiel bénéficiaire – ayant accès aux marchés de l'UE que le Royaume-Uni pourrait maintenant manquer.

Le détail des chiffres

Plateforme/investisseurs

  • 58% du volume total des trades ont été exécutés via une plateforme web, avec un nombre de trades prédominant à 8h.
  • 26% du volume total des trades ont été exécutés via iPhone,et 16% via Android
  • 65% des traders dans la trentaine ont utilisé un appareil mobile pour trader, en comparaison à 16,3% des investisseurs ayant la soixantaine
  • La moyenne d'âge de l'investisseur du Brexit est de 45 ans

Classe d’actifs

76% des positions ouvertes durant cet événement étaient sur les indices boursiers, alors que 12% des trades étaient sur les paires de devises et 7% sur les matières premières. Seulement 5% des trades concernaient les actions, les traders français ne se sont pas tournés vers les actions durant cet événement, contrairement aux investisseurs du Royaume-Uni.

Marchés clés

GBP/USD

  • Dans la semaine où le Royaume-Uni a voté pour le Brexit, le sentiment sur la paire GBP/USD étaient négatif excepté le jour où le Royaume-Uni est allé voter.
  • Il y a eu 60% de trading en plus sur la paire GBP/USD durant la semaine après le Brexit que durant la semaine du vote.

 

FTSE 100

  • Quelques investisseurs français ont choisi de négocier la paire GBP/USD ou le FTSE 100 overnight lorsque les résultats sont arrivés, en opposition au Dow Jones durant l’élection américaine
  • Au cours des 24 heures de l'élection présidentielle, la paire GBP/USD et le FTSE 100 ont été les marchés les plus négociés les 13 et 15 juin respectivement.

Palmarès des marchés 

Les cinq principaux indices

L’indice le plus négocié a été le CAC 40 avec 48% du volume total des trades sur indices. En deuxième position, le Dax a été le plus négocié avec 24% des trades et en troisième le Dow Jones avec 13%. En quatrième position est arrivé le S&P 500 avec 5% et en cinquième, le Nikkei 225 avec 1%.

Les cinq principales paires de devises

L'EUR/USD a été la paire ayant enregistré le plus important volume de trading, avec 36.9% du volume total des trades sur Forex. En deuxième est arrivé la paire USD/JPY avec 15% et en troisième l’AUD/USD avec 13%. La paire GBP/USD a été la quatrième paire la plus négociée avec 10% et l’AUD/JPY la cinquième avec 5%.

Les cinq principales matières premières

38% des traders français sur matières premières ont ouvert une position sur l’or durant cet événement. Le deuxième marché le plus populaire a été le pétrole US brut avec 32% de tous les trades sur matières premières, alors que le Brent est arrivé en troisième position avec 23% des trades.

Les cinq principales actions

Les cinq principales actions sont dominées par les banques françaises majeures. Société Générale a été la société la plus négociée avec 21,7% de tous les trades sur actions. BNP Paribas a été la deuxième action la plus négociée avec 12.6% et Credit Agricole a été la troisième place avec 6.6%. La quatrième a été Total SA avec 6.3% et la cinquième, Renault avec 5%.

L’éléction américaine

Hillary Clinton et Donald Trump se sont durement confrontés dans une course électorale au goût amère, les scrutins se sont de nouveau révélés peu fiables alors que Trump remportait la victoire. Sur les marchés, le pessimisme initial a cédé la place à un grand rassemblement Trump.

“Nous sommes finalement arrivés la semaine durant laquelle la personne qui détient le destin de la première économie au monde pour les quatre prochaines années sera connue. Les marchés supportent vivement la candidate Démocrate Hillary Clinton par rapport au candidate Républicain Donald Trump, ce dernier associé à une volatilité accrue.

Jingyi Pan, analyste IG, Singapour, 4 novembre 2016

Comment cela a-t-il été tradé ?4

Alors que l'impact à court terme sur le marché de Brexit tendait de façon négative, excepté l'engouement pour le FTSE 100 qui était soutenu par la faiblesse de la livre sterling - l'élection de Donald Trump a conduit à un rallye soutenu du marché.

Les marchés mondiaux ont peut-être choisi de se ranger derrière le nouveau président, mais les investisseurs français semblent être plus sceptiques. 59% des transactions sur le Dow Jones le 9 novembre 2016 prenaient une direction négative, malgrè une progression de l'indice. Ceci marque une vision clairement contraire au «Trump trade» - et le scepticisme français n'a fait que d’augmenter dans le sillage du résultat, avec 76% des trades négatifs au 10 novembre.

 

Encore une fois, nous pouvons analysé l'or plus en détails afin de mettre en lumière la prudence des traders français envers Trump.  49% des trades sur les matières premières concernaient le métal précieux, un pourcentage encore plus élevé que durant le Brexit.

Alors que les traders français se sont peut-être méfiés de l'impact de Trump sur les marchés mondiaux, ils semblent avoir été beaucoup plus disposés à négocier durant l’élection de Trump que durant le Brexit. Avec 19 788 positions ouvertes, l'élection présidentielle des États-Unis est de loin l'événement de volatilité le plus négocié de 2016 : battant le ralentissement en Chine de 67% et du Brexit de 130%.

Le trading a peut-être augmenté, mais il ne s'est pas concentré sur les marchés américains comme on pouvait s'y attendre. Contrairement au Royaume-Uni, où le Dow Jones était de loin le marché le plus négocié avec 28% de toutes les positions ouvertes, en France il ne faisait pas parti des indices les plus populaires. Alors que deux entreprises américaines se sont retrouvées dans les dix premières actions les plus négociées au Royaume-Uni (Apple et Amazon), en France aucunes n’étaient dans le palmarès.

 

Le détail des chiffres

Plateforme/investisseurs

  • 61% du volume total des trades ont été exécutés via notre plateforme web, la majorité des trades se déroulant à 8h.
  • 23% du volume total des trades ont été exécutés via iPhone, en comparaison à 16% via Android
  • 54% des investisseurs français dans la trentaine ont négocié sur mobile, en comparaison à 21% pour ceux qui ont la soixantaine
  • La moyenne d'âge de l'investisseur de l’élection américaine est 47 ans.

Classe d'actifs

82% des positions ouvertes durant cet événement ont été sur les indices boursiers, alors que 12,5% étaient sur des paires de devises et 4% sur les matières premières. Les actions ont été la quatrième classe d’actifs la plus populaire avec 1,5%.

Marchés clés

Dow Jones

  • 59% des transactions effectuées sur le Wall Street le 9 novembre ont été négatives, contre 52% le jour précédent
  • Le sentiment sur le Dow Jones est progressivement devenu négatif overnight, avec 68% des trades prenant une direction positive à 1 heure du matin, chutant à seulement 41% à 5 heures du matin
  • Le volume de trading sur le Dow Jones a culminé à 2 heures du matin, à ce moment-là, c'était le marché le plus échangé
  • À 7 heures du matin, le 9 novembre, la majorité des transactions se situaient sur le CAC et le DAX 

 

USD/MXN

  • La paire USD/MXN, vue par beaucoup comme un indicateur clé de la direction que l’élection prendrait, a été largement ignoré par les investisseurs français et n'a vu que 13 trades au cours de cette période.

Palmarès des marchés

Les cinq principaux indices

L'indice boursier le plus populaire était encore une fois le CAC 40, avec 40% de tous les trades sur indices. En deuxième position, le DAX a été le plus négocié avec 30%, et le troisième était le Dow Jones avec 23%. La quatrième a été le S&P 500 avec 3% et le cinquième, le Nikkei avec 1,5%.

Les cinq principales paires de devises

La paire de devise la plus populaire a été l’EUR/USD avec 58% de tous les trades sur Forex. En deuxième position la paire USD/JPY a été négociée avec 17% des trades et en troisième le GBP/USD avec 5%. La paire AUD/USD a terminé en quatrième position avec 5% et l’EUR/GBP cinquième avec 3%.

Les trois principales matières premières

49% du volume total des trades sur les matières premières ont été sur l’or, devant le pétrole US brut avec 28% de tous les trades sur matières premières, et le Brent (avec 18%).

Les cinq principales actions

Vallourec SA a été l’action la plus négociée avec 14% de toutes les transactions. ArcelorMittal a été la deuxième action la plus négociée avec 6.3% et BNP Paribas a été la troisième avec 5.2%. La quatrième action la plus négociée a été Société Générale avec 5% et la cinquième Renault avec 4%.

Conclusion

Avec les retombées des élections passées, les discussions politiques ainsi que la nouvelle législation à mettre en œuvre dans l’année à venir, nous pouvons envisager davantage de volatilité sur les marchés. Ainsi avec tous les événements inattendus survenus et les réactions complexes du marché, quelles leçons pouvons-nous tirer des douze derniers mois ?

Les marchés à surveiller

De toute évidence, aucun événement n’a les mêmes répercussions, mais il semble la volatilité est été généralisé, et il y a toujours quelques marchés en première ligne pour les investisseurs.

Prenez ceux qui ont négocié sur le ralentissement en Chine, le Brexit et l’élection américaine, par exemple. Dans tous les cas, les trois premiers indices que les investisseurs ont négocié étaient le CAC 40, le DAX et le Dow Jones. De plus, tandis qu’il y avait davantage de fluctuations sur le trading des devises, l’EUR/USD a été la paire qui a constamment la plus négociée. Compte tenu de l’importance mondiale de ces marchés, il pourrait être surprenant que les investisseurs français se soient concentrés sur les marchés locaux. Mais cela peut également nous donner des indices sur le comportement des investisseurs pour les événements à venir.

Le trading sur mobile

Etant donné que les traders en France étaient plus réticents à suivre et à réagir aux événements overnight que ceux au Royaume-Uni, il s’ensuit que le trading sur mobile a également était plus bas.

Environ la moitié de tous les trades éxécutés au Royaume-Uni durant ces trois événements ont été réalisés sur iPhone ou Android, alors qu'en France il s’agissait que de 40% des trades. De plus, il existe un écart important entre les traders les plus âgés et les plus jeunes, qui sont beaucoup plus à l’aise avec cette nouvelle façon de négocier les marchés. Le trading sur mobile n’est peut-être pas encore roi, cependant la façon dont les clients négocient devrait continuer à évoluer au cours des prochaines années.

Potentiel inexploité sur les marchés les moins populaires

En dépit des changements signifiants provoqués par le ralentissement en Chine et le Brexit, les clients français IG étaient beaucoup plus réticents à s’impliquer que lors des élections américaines.

Parmi ceux qui ont tradé le ralentissement en Chine et le référendum au Royaume-Uni, l’eurodollar et le CAC 40 étaient toujours les principaux ordres de la journée, offrant une façon d’accroître indirectement les retombées. Cela est probablement dû à la familiarité des clients IG avec ces marchés. 

Toutefois, l’influence asiatique sur la scène mondiale est en hausse, et la volatilité mondiale se généralise lors de ces événements, c'est pourquoi, il pourrait être utile de connaître davantage les marchés internationaux les moins connus.

Avertissement :  IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations, une offre ou une sollicitation à investir sur quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketings. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

1 Toutes les heures mentionnées sur cette page sont en heures de Londres (GMT)

2 Toutes les positions ont été ouvertes par des clients français expérimentés sur notre plateforme de trading web, Android et iPhone à partir de 9h du matin du 6 janvier à 21h le 7 janvier 2016. Les positions sur le China 300 ont été ouvertes par des clients français expérimentés sur notre plateforme de trading web, Android et iPhone du 31 décembre 2015 au 14 janvier 2016.

3 Toutes les positions ouvertes par des traders français expérimentés sur notre plateforme web, Android et iPhone le 23 juin à 19h, et toutes les positions sur la paire GBP/USD ouvertes par des traders français expérimentés sur notre plateforme web, Android et iPhone du 17 juin au 1er juillet.

4 Toutes les positions ouvertes par des clients français expérimentés sur notre plateforme web, Android et iPhone de 21h le 8 novembre à 21h le 9 novembre 2016, et toutes les positions ouvertes par des clients français expérimentés sur notre plateforme web, Android et iPhone du 2 novembre au 15 novembre 2016.

Nous contacter

Notre Service Clients est disponible 24h/24 à partir de 9h le dimanche jusqu'à 23h le vendredi et de 10h à 18h le samedi.

01 70 98 18 19

ou par email à support.fr@ig.com.