Qu'est-ce que le Frexit ?

Le Frexit évoque la possibilité que la France quitte l'Union Européenne (UE). Un Frexit pourrait-il se produire dans les années à venir ? Quelles en seraient les implications pour les marchés ?

Marine Le Pen, temporairement en congé de la présidence du parti Front National lors de la campagne présidentielle, était la candidate qui portait avec le plus de ferveur le projet du Frexit. Beaucoup voyaient la victoire de Marine Le Pen aux élections présidentielles 2017 comme le scénario le plus susceptible de mener au Frexit étant donné que son concurrent Emmanuel Macron était un fervent défenseur de l’Union Européenne.

Suite à la défaite de Marine Le Pen au second tour face à Emmanuel Macron, la possibilité de voir un Frexit se produire au cours des prochaines années est désormais très faible. Le retour d’une telle éventualité dépendra de la stratégie qu’adoptera Marine Le Pen et de l’avenir qu’elle donnera au Front National après le succès obtenu au premier tour, pour lequel elle avait obtenu un score de 21,5%, dépassant ainsi les deux candidats des partis traditionnels.

Tous les problèmes ne sont cependant pas réglés. Un sondage de 2016 affirmait que 61% des Français avaient un avis négatif sur l'UE (contre 48% au Royaume-Uni), pouvant indiquer qu’un grand nombre d’entre eux, malgré un refus clair de donner le pouvoir à Marine Le Pen, émettent des réserves quant à l’Union Européenne.

Une victoire de Marine Le Pen aurait-elle été synonyme de Frexit ?

Bien qu’un Frexit était vu comme une conséquence envisageable d’une présidence de Marine Le Pen, cette mesure aurait été très complexe à mettre en œuvre.

Marine Le Pen aurait organisé un référendum sur le maintien ou non de la France dans l'Union Européenne si elle avait remporté les élections, uniquement si l'UE n'acceptait pas les réformes qu'elle proposait dont notamment le démantèlement de l'euro et de l'espace Schengen. De plus, Marine Le Pen aurait dû obtenir l’accord du Parlement pour pouvoir organiser un référendum, ce qui aurait nécessité que le FN obtienne un nombre conséquent de sièges suite aux élections législatives prévues en juin.

Une sortie de la France de la zone euro semblait quant à elle bien plus probable, Marine Le Pen ayant annoncé qu'elle considérerait que son élection lui conférerait une légitimité suffisante pour faire sortir la France de la monnaie unique sans organiser de référendum.

En quoi un Frexit serait-il important pour les investisseurs ?

Il suffit d'observer le Brexit pour se rendre compte de l'impact d'un vote en faveur d'une sortie de l'UE. À la suite du référendum sur le Brexit, les indices du monde entier ont chuté : le FTSE 100 et le S&P 500 ont tous deux baissé de 5% le jour du résultat, et le DAX a chuté de plus de 9%. Bien que les indices s'en soient remis par la suite, cela n'a pas été le cas pour la livre sterling, qui est passée de 1,4787$ avant le Brexit à 1,244$ au moment où l'article 50 a été déclenché.

Impact sur l'UE

Un départ de la France aurait pu s'avérer bien plus préjudiciable pour l'UE que celui de la Grande-Bretagne. La France est en effet la deuxième économie en Europe, et a joué un rôle très important dans le développement de l'UE et de la monnaie unique. Ces deux dernières auraient été considérablement fragilisées sans la contribution de la France.

Impact sur la France

Dans le cadre d'un retour au franc, les Français auraient sans doute vu la valeur de leur devise fortement impactée. La plupart des principales agences de notation, pour ne pas dire toutes, auraient été susceptibles de dégrader la note de crédit de la France, et le CAC 40 aurait pu subir un fort mouvement baissier.

L'impact d'un Frexit se serait fait évidemment sentir à une échelle bien plus grande que celle de la France et de l'Europe. Les devises, les actions, les indices et les matières premières du monde entier auraient pu connaître une volatilité durable.

Quels seraient les marchés les plus affectés par le Frexit ?

Un Frexit pourrait avoir des répercussions dans le monde entier. Voici quatre marchés clés à surveiller si un Frexit était de nouveau envisageable.

Valeurs

Pourquoi les surveiller ?

EUR/USD La France sortirait très probablement de l'euro avant de mettre en place le Frexit, ce qui s'avèrerait désastreux pour la monnaie unique déjà en difficulté.
CAC 40 L'indice français ferait sans aucun doute face à une volatilité importante si un Frexit était de nouveau envisagé.
DAX Représentant les sociétés les plus importantes de la plus grosse économie de l'UE, le DAX reflèterait la peur des investisseurs concernant l'impact potentiel du Frexit sur l'Union.
Or En période d'incertitude, les investisseurs se tournent massivement vers l'or - et le Frexit serait source de nombreuses incertitudes pour l'Europe.

 

Ouvrir un compte

L'ouverture de compte est gratuite et sans engagement.

Notre formulaire ne prend pas plus de 5 min à remplir.

Ces sujets pourraient vous intéresser...

Nous contacter

Notre Service Client est disponible 24h/24 à partir de 9h le dimanche jusqu'à 23h le vendredi et de 10h à 18h le samedi.

+352 24 87 11 19

ou par email à support.lu@ig.com.