Prises de bénéfices suite aux publications de résultats médiocres

L’indice phare de la Bourse de Paris a cédé un peu de terrain jeudi (-0,10% à 4.885,82 points), dans un volume d'échanges de 4,5 milliards d'euros.

Prises de bénéfices suite aux publications de résultats médiocres

Le marché parisien a ouvert à l'équilibre mais a rapidement creusé ses pertes, avant de se reprendre en toute fin de séance.

Le marché a été pénalisé par une multitude de déceptions sur des publications, la chute a été particulièrement violente pour Gemalto, TF1, Saint-Gobain ou encore Air France.

Ces mauvaises nouvelles concernant les entreprises ont nourri la prudence du marché après la réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui s'est achevée mercredi soir.

Contrairement à son communiqué de septembre, la Fed a enlevé sa référence à l'environnement mondial qui pouvait freiner l'activité économique aux Etats-Unis et laissé la porte ouverte à un relèvement des taux en décembre.

La Bourse de New York a fini en légère baisse hier soir, abandonnant un peu des gains de la veille,  le Dow Jones a cédé 0,13% à 17.755,80 points,  le Nasdaq a abandonné 0,42% à 5.074,27 points et l'indice S&P 500 a cédé juste 0,04% à 2.089,41 points.

Le marché a été donc principalement animé par les publications d'entreprises.

Sanofi a perdu 2,48% à 90,99 euros, pénalisé par le repli de son activité diabète et après une publication jugée décevante.

Gemalto a plongé (-6,95% à 57,00 euros) après la publication d'un chiffre d'affaires au troisième trimestre en hausse mais moins bon que prévu par les analystes.

TF1 a perdu 7,11% à 12,09 euros après une forte chute de son bénéfice net au troisième trimestre.

Saint-Gobain (-4,89% à 37,50 euros) a été plombé par un abaissement de ses objectifs annuels après un troisième trimestre décevant.

Air France-KLM a lâché 4,97% à 6,41 euros, le marché s'inquiétant pour les perspectives du groupe en dépit de résultats en hausse au troisième trimestre.

Alcatel-Lucent (+10,28% à 3,64 euros) a été dopé par les résultats trimestriels de Nokia avec qui il va fusionner, et qui a relevé ses prévisions de rentabilité pour 2015.

Enfin, Danone a été recherché (+1,52% à 64,20 euros), les investisseurs tablant sur une activité plus porteuse en Chine dans la branche nutrition infantile, alors que le pays a annoncé officiellement la fin de la politique dite de l'enfant unique et va autoriser tous les couples chinois à avoir deux enfants.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.