Le CAC reprend sa baisse

La Bourse de Paris a sensiblement rechuté mercredi, affichant une certaine fébrilité avant l’annonce prévue après la clôture des marchés européens, du resserrement de la politique monétaire de la Banque centrale américaine.

L'indice CAC 40 a perdu 0,68 % à 4 156,98 points, dans un volume d'échange soutenu de 4,4 milliards d'euros. Le DAX 30 a reculé de 0,75 % à 9 336,73 points et le FTSE 100, de 0,43 % à 6 544,28 points. 

Malgré une ouverture en hausse de 1 %, la bourse de Paris s’est lentement affaissée tout au long de la matinée avant de passer en zone négative en début d’après-midi et d’accentuer son recul avec l’ouverture en repli de Wall Street. 

Malgré la bonne tenue de Wall Street la veille, la prudence a fait place à l’inquiétude parmi les investisseurs, les interventions de diverses banques centrales (Turquie, Inde, Afrique du Sud) n’étant pas parvenues, finalement, à calmer les craintes concernant les pays émergents alors que la banque centrale américaine devait après la clôture des marchés européens, rendre sa décision concernant la poursuite du resserrement de sa politique monétaire. Les intervenants craignent qu’une baisse du soutien de la FED à l’économie, ne provoque une accélération de la fuite des capitaux et une chute des marchés dans les pays émergents, entrainant dans leur sillage comme en juin 2013, une baisse des marchés des pays développés. 

De fait, les investisseurs européens se sont tournés une fois de plus vers Wall Street afin d’ajuster leurs stratégies. 

Wall Street a repris le chemin de la baisse mercredi, la décision de la FED de poursuivre la réduction de ses rachats d’actifs sur les marchés relançant les préoccupations sur les pays émergents. Malgré la problématique concernant ces derniers, des indicateurs économiques et des résultats d’entreprises plus ou moins décevants, la Réserve fédérale a décidé de réduire de 10 milliards de dollars le montant de ses rachats mensuels d’actifs sur les marchés et de laisser ses taux d'intérêts proches de zéro. 

Les résultats d'entreprises publiés n’ont pas non plus réussi à changer la l’humeur maussade des marchés. Yahoo et Boeing ont déçu alors que Dow Chemical a affiché de bons résultats. 

La fébrilité des investisseurs américains s’est aussi traduite par une nette hausse du marché obligataire. Le rendement des bons du Trésor à 30 ans a reculé à 3,622% contre 3,672% la veille. 

Le Dow Jones a perdu 1,16 % à 15 738,79 points, le S&P 500 1,02 % à 1 774,20 points et le Nasdaq, 1,14 % à 4 051,43 points. 

Parmi les valeurs françaises, les banques ont reculé à des degrés divers. BNP Paribas a perdu 0,38 % à 58 euros, Crédit Agricole 1,47 % à 10,01 euros et Société Générale 1,22 % à 42,90 euros. 

Renault a abandonné 0,37 % à 65,09 euros et PSA Peugeot Citroën 0,96 % à 11,37 euros. Les deux constructeurs automobiles ont produit 12,2 % de véhicules en moins en France en 2013 malgré un rebond au quatrième trimestre. 

Arkema a pris 3,63 % à 80 euros après l'entrée du titre dans la liste des valeurs préférées de Goldman Sachs. 

Lafarge a progressé 1,56 % à 54,1 euros, soutenu par un relèvement de recommandation de JPMorgan Cazenove. 

Saint-Gobain a reculé de 1,23 % à 38,90 euros. JPMorgan Cazenove a abaissé sa recommandation sur le titre de « surpondérer » à « neutre », avec un objectif de cours porté de 40 à 42 euros. 

Icade s’est replié de 0,38 % à 65,80 euros malgré un relèvement de recommandation de « neutre » à « achat » et d’objectif de cours de 72 euros contre 69 euros précédemment, par UBS. 

Enfin, Gameloft s’effondrait de 10 % à 7,02 euros après l’annonce d’ un chiffre d'affaires pour 2013 au-dessous de ses objectifs. 

L’Euro est quasi stable à 1,3651 Dollar après une journée agitée. L’or a progressé à 1 267,43 dollars l’once et le WTI, échéance mars 2014, à 97,45 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.