Les Bourses internationales terminent en ordre dispersé

L’indice phare de la Bourse de Paris a fini en net recul jeudi (-1,33% à 4 322,16 points), dans un volume d'échanges nourri de 4,2 milliards d'euros.

Les Bourses internationales terminent en ordre dispersé

Ailleurs en Europe, le Footsie britannique a perdu 0,98% et le Dax allemand  2,44%, tandis que l'indice EuroStoxx 50  recule de 2,1%.

C'est le secteur bancaire italien qui a ravivé les craintes des investisseurs. La Bourse de Milan a sombré (-3,49%) sous le poids du secteur bancaire dont certains titres ont chuté de quasiment 10%.

Cette baisse se déroulait au surlendemain de la signature d'un accord entre Rome et la Commission européenne au sujet des créances douteuses des banques italiennes qui les fragilisent et freinent la reprise en Italie.

Cela étant, dans ce contexte anxiogène, les prix du pétrole progressaient, aidés par des espoirs d'accord entre la Russie et l’Opep pour réduire la production et rééquilibrer le marché.

Sur le terrain des indicateurs, aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont baissé plus que prévu alors que les commandes de biens durables ont chuté fortement en décembre à -5,1% lorsque les économistes attendaient une baisse modérée de 0,6%.

Malgré cela, Wall Street est repartie en hausse grâce à des résultats d'entreprises majoritairement bien accueillis : le Dow Jones a pris 0,79%, le Nasdaq Composite a progressé de 0,86% et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,55% à 1 893,36 points.

Parmi les valeurs, les titres du secteur bancaire ont tiré la place parisienne vers le bas, à l'image de Société Générale (-3,27% à 34,21 euros), BNP Paribas (-2,93% à 42,86 euros) ou encore Crédit Agricole (-2,74% à 8,93 euros).

EDF a pris 1,23% à 11,89 euros et Areva a bondi de 31,23% à 5,00 euros. Le marché saluait l'annonce d'une recapitalisation massive de 5 milliards d'euros d'Areva et l'accord avec EDF sur la cession de sa branche réacteurs.

Les valeurs pétrolières ont profité quant à elles de l'accalmie des cours du baril. Technip a gagné 6,15% à 43,23 euros et CGG 6,67% à 0,80 euros.

PSA Peugeot Citroën a baissé de 2,37% à 13,80 euros après avoir officialisé son retour très attendu en Iran, avec une co-entreprise qui pourra investir jusqu'à 400 millions d'euros sur cinq ans.

Sur le marché des changes, l'euro s'affichait en hausse face au dollar, bénéficiant de la prudence exprimée la veille par la Réserve fédérale. Vers 23H00 à Paris, l'euro valait 1,0943 dollar, contre 1,0890 dollar mercredi à la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.