Le CAC 40 reprend des couleurs

Les Bourses européennes sont mitigées ce mercredi, prolongeant leurs excès de faiblesse de la veille sur des inquiétudes liées aux frappes américaines en Syrie et les signes de ralentissement de la croissance, après des déclarations sans surprise mais encourageantes du président de la BCE.

Le CAC 40 reprend des couleurs

A la mi-séance, le CAC 40 prend 0,22% à 4 368,87 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien cède 0,19%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,13% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,10%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones prend 0,11%.

La Bourse de Paris se reprend, la nouvelle dégradation du climat des affaires en Allemagne ne constituant pas une surprise après les performances décevantes du secteur privé outre-Rhin, comme dans l’ensemble de la zone euro. L’indice calculé par l’institut IFO sur la base d’une enquête auprès de 7 000 entreprises a accusé son cinquième recul d’affilée à 104,7 points en septembre, contre 106,3 en août et 105,8 attendus par les analystes.

La tendance est désormais à l’attentisme et devrait évoluer au gré des statistiques et des commentaires. Le président de la BCE a réaffirmé ce matin sur l’antenne d’Europe 1 que la politique monétaire restera accommodante pendant une période relativement longue, jusqu’à ce que l’inflation atteigne les 2%. De son côté, le FMI a estimé que la croissance chinoise sera « bien supérieure » à 7% en 2015, après 7,4% cette année.

Dans l’après-midi, les regards seront braqués vers les Etats-Unis avec les ventes de logements neufs du mois dernier. Les analystes sondés par Bloomberg tablent sur une progression de 4,4%, à 430 000 unités en rythme annualisé.

En France, le principal indicateur du jour sera publié après la clôture de la Bourse : il s’agit des chiffres de l’emploi pour le mois d’août. Les économistes misent sur une nouvelle hausse du nombre de chômeurs, à 3 441 000, soit 16 500 de plus que le mois précédent.

Du côté des valeurs, Air France-KLM gagne 1,294% à 7,617 euros. Le projet Transavia est suspendu et non pas abandonné, a déclaré un porte-parole de la compagnie, contrairement à ce qu’indiquait ce matin le secrétaire d’Etat aux transports, Alain Vidalies.

Deuxième capitalisation du CAC 40, Sanofi s’adjuge 1,13% à 88,40 euros à l’image de l’ensemble du secteur européen de la santé.

Le secteur automobile reste en revanche sous pression. Renault perd ainsi 0,38% à 57,84 euros, Peugeot 0,96% à 9,958, Valeo 0,95% à 87,81 et Michelin 0,72% à 74,52.

Même tendance pour les banques. BNP Paribas cède 0,44% à 52,48 euros, Crédit Agricole 0,85% à 11,665 et Société Générale 0,52% à 39,98.

Sur le marché des changes, la paire euro/dollar est stable à 1,2847dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.