Le CAC, prudent, attend une confirmation de Wall Street

Après une série de hausse, la Bourse de Paris a marqué un temps d'arrêt, sous le coup de prises de bénéfices.

La prudence reste de mise avant de nouvelles publications cette semaine. A la clôture de mercredi, le Cac 40 cédait 0,74% à 4.451,08 points. Les résultats trimestriels de Safran déçoivent. Numericable signe un nouveau record.

Ailleurs en Europe, le Footsie londonien cède 0,13%, le Dax abandonne 0,51% et l'Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,74%. Dans la continuité de la veille, le secteur pharmaceutique est le seul à rester dans le vert.

Dans la zone euro, l'estimation flash de l'indice d'activité PMI composite établi par Markit est ressorti à 54, signifiant une accélération de la croissance du secteur privé ce mois d'avril, au plus haut depuis mai 2011. Ce même indice se replie en France à 50,5 points contre 51,8 en mars. A l'inverse, en Allemagne il progresse à 56,3 points, un plus haut de deux mois.

Sur le marché des changes, l'euro est stable face au dollar américain à 1,3815 dollar à la veille d'un discours de Mario Draghi depuis Amsterdam.

Outre Atlantique, Wall Street a terminé en légère baisse mercredi après une succession de séances haussières. Les belles performances des titres Boeing et Gilead ont été annulées par le repli du titre AT&T et celui du secteur des biotechs.

L'indice Dow Jones a cédé 0,08% à 16.501,65 points. Le S&P-500 a quant à lui perdu 0,22%, à 1.875,39 points. Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 0,83% à 4.127 points.

Procter & Gamble a ainsi annoncé un bénéfice trimestriel supérieur aux attentes mais un chiffre d'affaires inchangé. Le titre du numéro un mondial des produits ménagers a cédé 0,31% à 80,36 dollars.

Le titre AT&T a également tiré l'indice Dow Jones vers le bas. L'action a perdu 3,78% à 34,92 dollars après que l'opérateur télécoms a fait état d'une croissance jugée mitigée du chiffre d'affaires de sa division services.

Boeing bondit de 2,41% à 130,63 dollars après l'annonce d'un bénéfice net ajusté supérieur aux attentes et d'un relèvement de ses prévisions.

La séance de jeudi 24 avril sera une séance riche en informations. En effet, les chiffres d'affaires trimestriels d'au moins huit composantes du CAC 40 seront publiés, à commencer par Air Liquide, Gemalto, pernod Ricard et Technip.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.