Reprise timide des marchés, le parlement grec ouvre la voie aux négociations

La Bourse de Paris progresse à la mi-séance de 0,23% à 5094,38 points dans un volume de 803 millions d’euros. Après deux baisses consécutives, l’indice parisien se reprend ce matin, animé par plusieurs nouvelles sur le plan microéconomique et macroéconomique.

Reprise timide des marchés, le parlement grec ouvre la voie aux négociations

Ailleurs en Europe, le Dax gagne 0,17%, le Footsie londonien progresse de 0,17% et finalement l’Euro Stoxx 50 s’apprécie de 0,14%.

Du point de vue macroéconomique, les investisseurs ont salué l’approbation du deuxième volet des réformes imposées à la Grèce. Les négociations du troisième plan d’aide vont donc pouvoir se poursuivre.

Alexis Tsipras, le Premier ministre grec, a finalement réussi son pari. Malgré une majorité divisée, les conditions des créanciers européens ont été acceptées. 

En Asie, la Bourse de Shanghai prospère avec une sixième séance de hausse d’affilée. Après un léger coup de mou la semaine dernière, l’intervention radicale des autorités chinoises semble avoir porté ses fruits. 

Sur le plan microéconomique, la saison des résultats a commencé et influencera les cours des marchés mondiaux les prochains jours. Les valeurs bancaires et automobiles sont à la hausse grâce respectivement aux bons résultats de Crédit Suisse et Daimler. 

Du côté des statistiques, les ventes au détail de juin au Royaume-Uni ont été publiées ce matin. Les spécialistes prévoyaient une croissance de 0,4%, alors que le chiffre actuel est en baisse de 0,2%. 

L’estimation flash pour la confiance du consommateur dans la zone euro pour le mois de juillet sera dévoilée par l’Eurostat cet après-midi. 

Outre Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront publiées à 14h30, suivie des indicateurs avancées du mois de juin. 

Du côté des valeurs, Plastic Omnium bondit de 7,22% à 25,85 euros, profitant de la publication d'un bénéfice net en hausse de 31% à 142 millions d'euros pour le premier semestre. 

L'action Dassault gagne 0,98% à 70,93€ grâce à une progression de 41,5% de son bénéfice net semestriel. Le groupe a révisé à la hausse ses objectifs pour 2015. 

D’autre part, STMicroelectronics progresse de 6,98% à 7,28€. Les chiffres publiés par la compagnie ont fait état d’une légère amélioration par rapport à l’an passé. En effet, la baisse de son bénéfice net est de 35 millions de dollars au deuxième trimestre contre 38 millions un an plutôt.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’apprécie 0,58% à 1,0991$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.