Les indices européens modérément dans le vert avant l’ouverture

Sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a terminé mercredi en hausse de 0,29% à 4380,03 points, dans un volume d’échanges assez faible de 2,7 milliards d’euros. C’est la cinquième hausse consécutive sur l’indice, qui a toutefois effacé une grande partie de ses gains de la journée sur les dernières minutes de cotation.

Les indices européens modérément dans le vert avant l’ouverture

Sur les autres indices en Europe, la tendance était également dans le vert. Le DAX 30 de Francfort a pris +0,55%, le FTSE100 de Londres a gagné +0,56% et l’indice plus large Eurostoxx50 a progressé de +0,37%.

Aux Etats-Unis, les indices ont légèrement consolidé hier. Le S&P500 a baissé de -0,17%, le Nasdaq Composite a perdu -0,22% et le Dow Jones -0,27%.

Hier, les ventes de logements existants aux Etats-Unis pour mai sont ressorties à 5,53 millions, légèrement inférieures au consensus Bloomberg (5,55 millions). L’indice des prix de l’immobilier a augmenté de +0,2% en avril (consensus Bloomberg à +0,6%). En Europe, l’indice de confiance des consommateurs était attendu à -7 et a été publié à -7,3. Les stocks de pétrole brut aux Etats-Unis sont ressortis en baisse de -917 milliers de barils, inférieur au repli prévu par le consensus (-1,671 million de barils selon Bloomberg). Janet Yellen s’est exprimée pour la deuxième journée d’audition devant le Congrès, en avertissant sur les risques liés au référendum britannique et au ralentissement de l’emploi aux Etats-Unis. La présidente de la Réserve Fédérale a ainsi tenu un discours prudent.

Aujourd’hui, l’agenda économique sera assez fourni, même si les marchés seront essentiellement tenus en haleine par le référendum du Brexit dont les résultats définitifs seront connus entre minuit et 7h00 demain matin.

Ce matin, nous aurons à 9h00 en France les indices PMI de Markit pour le secteur manufacturier (consensus Bloomberg à 48,7) et pour les activités de services (consensus Bloomberg à 51,6). À 9h30 pour l’Allemagne paraitront les indices PMI de Markit, attendus à 52,0 (Bloomberg) pour le secteur manufacturier et à 55,0 (Bloomberg) pour les services. À 10h00, les commandes industrielles en Italie paraîtront (-3,3% le mois précédent), ainsi que les ventes industrielles (-1,6% le mois précédent).

Cet après-midi, les chiffres seront concentrés sur les Etats-Unis ; à 14h30 nous aurons les inscriptions hebdomadaires au chômage (270 000 selon le consensus Bloomberg) et l’indice d’activité nationale de la FED de Chicago (attendu à 0,11 selon Bloomberg). À 16h00 nous aurons les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour mai (consensus Bloomberg à 560 000).

Du côté des secteurs sur le Stoxx600, les plus fortes hausses ont été constatées sur la thématique financière : les assureurs ont gagné +2,45% suivis par les services financiers (+2,10%) et par les banques (+2,02%). La seule baisse de la séance d’hier a concerné l’automobile qui a perdu -0,11%.

Le palmarès sur le CAC 40 était le suivant : Sanofi était la lanterne verte de mercredi en prenant +1,63%, Sodexo a gagné +1,44% et Safran +1,01%. Les plus fortes baisses ont été enregistrées sur Bouygues (-2,21%), Orange (-1,35%) et sur Peugeot (-0,73%).

Les changements d’opinion d’analystes se sont portés sur quatre titres.

Sur ArcelorMittal, Citigroup a modifié son cours cible, à 5,60 euros actuellement.

Pour ce qui est d’Ingenico, Goldman Sachs a ajouté la société à sa liste de valeurs préférées.

En ce qui concerne Ausy, la société de gestion de portefeuille Portzamparc a baissé son avis de « achat » à « conserver ».

Sur SES, Natixis est resté à « neutre » mais a baissé sa cible de 1 euro, à 22 euros à présent.

Sur le marché des changes, l’euro a pris +0,53% face au dollar américain, et valait 1,1300$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.