Le CAC 40 en bonne santé grâce à l’effet Draghi

Dopée par « l’effet Draghi », la Bourse de Paris se met à l’unisson des autres places européennes pour évoluer sur un plus haut de près de sept ans, à l’instar du FTSE Eurofirst 300 et du Stoxx Europe 600.

Le CAC 40 en bonne santé grâce à l’effet Draghi

A la mi-séance, le CAC 40 progresse de 1,62% à 4626,56 points, après avoir touché 4.633,21, niveau inconnu depuis le 18 juin 2008. Le volume d’affaires totalise 1,888 milliard sur les valeurs de l’indice. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien gagne 0,33%, le Dax de la Bourse de Francfort 1,43% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 1,54%.

A Athènes, l’indice ASE avance de 5%.Le contrat future mars sur indice Dow Jones gagne 0,01%.

Du point de vue macro-économique, la presse était unanime ce matin pour reconnaître que le patron de la BCE a frappé un grand coup hier.

Ce que les investisseurs retiennent avant tout, c’est que le QE de la BCE n’est pas limité dans le temps, Mario Draghi ayant annoncé que les achats d’actifs publics et privés pourront être poursuivis au-delà de septembre 2016 si l’inflation reste en-deçà de l’objectif fixé par la BCE. 

D’autre part, l’emprunt français à 10 ans a inscrit un nouveau plus bas historique à 0,5195%. Le marché devrait désormais se focaliser sur les élections législatives de dimanche en Grèce, où le parti d’extrême gauche anti-austérité Syriza conserve son avance dans les sondages.

A noter enfin que Moody’s devrait publier dans la soirée sa revue de la note souveraine de la France.

Du côté des statistiques, deux indicateurs américains sont programmés pour 16h00 : les ventes de logements anciens et l’indice des indicateurs avancés de décembre.

Du côté des valeurs, Renault progresse de 2,38% à 69,13 euros. Carlos Ghosn a relevé sa prévision de croissance du marché automobile européen pour 2015, en citant notamment le programme d’achat d’obligations publiques et privées de la BCE. 

Peugeot monte pour sa part de 2,56% à 12,41 euros et Valeo de 2,34% à 124,55.

L’indice Stoxx Europe 600 de l’automobile signe la meilleure performance sectorielle avec un gain de 2,52%.

Parmi les autres valeurs cycliques, Alcatel-Lucent gagne 3,54% à 3,10 euros, Capgemini  1,90% à 63,84, Saint-Gobain  2,32% à 38,85 et Legrand  2,35% à 46,31.

EDF avance de 2,25% à 23,65 euros. L’électricien étudie différentes options concernant son réseau de distribution RTE, qui pourraient inclure la vente d’une participation dans RTE ou une scission partielle dès cette année, rapporte Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

Une alliance avec un industriel européen ferait aussi partie des options envisagées pour RTE, dont la valorisation atteindrait jusqu’à 15 milliards d’euros, ajoute l’agence.

Sanofi s’adjuge 1,02% à 82 euros. Berenberg a relevé son objectif de cours sur le titre de 80 à 85 euros.

Parallèlement, le groupe pharmaceutique a annoncé hier soir le versement d’une indemnité de 2,96 millions d’euros à son ancien directeur général Christopher Viehbacher, limogé en octobre dernier.

A l’inverse, ArcelorMittal recule de 1,95% à 8,579 euros. HSBC et Jefferies ont abaissé leurs objectifs de cours sur la valeur.

Enfin, Thales abandonne 3,16% à 47,98 euros. Le groupe d’électronique de défense a annoncé que sa filiale à 35% DCNS prévoit désormais une perte nette de l’ordre de 300 millions d’euros pour l’exercice 2014.

La contribution de DCNS au résultat d’exploitation de Thales serait ainsi négative de 100 millions d’euros pour 2014, alors qu’elle était attendue proche de l’équilibre.

Parallèlement, Thales indique que sa performance 2014 devrait être conforme aux objectifs annoncés d’une progression de 5% à 7% du résultat opérationnel.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de -1,14% à 1.1232 dollars.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.