Le CAC 40 en hausse, soutenu par le cours du pétrole

La Bourse de Paris rebondit de plus de 1%, son poids lourd Total profitant de la remontée des cours du brut. 

Le CAC 40 en hausse, soutenu par le cours du pétrole

Toutes les valeurs du secteur suivent. Wall Street pourrait encore monter cet après-midi. Hors indice, Soitec dévisse de plus de 50% après un énième profit warning.

A la mi-séance, le CAC 40 est en progression de 0,78% à 4 274,90 points, dans un volume de 666 millions d’euros. A Francfort, le Dax prend de 0,77% tandis qu’à Londres, le Footsie prend 0,92%. A New York, le contrat future Dow Jones s’inscrit en nouvelle hausse, de 0,21%.

La Bourse de Paris repart de l’avant ce lundi, soutenue en premier lieu par son poids lourd Total, première capitalisation de la place, qui bénéficie du rebond des cours du pétrole. Les autres valeurs du secteur profitent également du mouvement. Technip gagne 1,52% à 50,86 euros, Maurel et Prom prend 2,63% et Schlumberger 3,26%.

Explication majeure de la hausse du jour, le rebond du pétrole, la référence de la mer du Nord, le Brent, s’établit ce lundi à 62,05 dollars, contre 60,33 dollars au moment où Paris fermait ses portes vendredi dernier mais en-deçà d’un plus haut de matinée à 62,97 dollars. Hier, le ministre saoudien du pétrole, Ali Al-Naimi, s’est déclaré confiant sur une reprise de la demande malgré un surplus actuel de production de 2 millions de barils par jour.

Les ministres du pétrole de l’Arabie saoudite et des Emirats arabes unis ont ainsi de nouveau fermé la porte à une baisse de production de la part de l’Opep pour que le marché de l’or noir s’équilibre à court terme. Ce, même si certains pays producteurs hors Opep décidaient finalement de le faire de leur côté. Ils ont par ailleurs exclu une réunion d’urgence de l’organisation.

En dehors des marchés de matières premières, l’agenda est très allégé sur le front statistique. Les opérateurs surveilleront, à 16 heures, les ventes de logements anciens aux Etats-Unis pour novembre. Elles sont anticipées en baisse de 1,1%, à 5,2 millions d’unités en rythme annualisé, après une hausse de 1,5% en octobre. En attendant, les prix à l’importation en Allemagne ont reculé de 0,7% en novembre sur un mois et de 1,9% sur un an, un peu moins que prévu par le consensus.

Du côté des devises cette fois, l’euro se reprend un peu, après avoir touché un plus bas proche de 1,22 dollar ce week-end (à comparer à plus de 1,23 dollar vendredi après-midi), en réaction aux propos tenus par Vitor Constancio, numéro deux de la BCE et très « colombe », qui a confirmé ce week-end que le taux d’inflation va passer durablement en territoire négatif.

L’incertitude sur l’issue du deuxième tour des élections présidentielles en Grèce pèse également sur la parité. Sur ce plan, le Premier ministre Antonis Samaras a ainsi proposé ce week-end un compromis en vue d’éviter l’impasse politique en cas d’échec aux deuxième et éventuel troisième tours.

Du côté des valeurs, Soitec dévisse de 50%.

Aux entreprises, c’est une série de profit warnings qui s’abat ce lundi matin. Outre le distributeur britannique Sainsbury et le constructeur automobile Opel, Soitec a abaissé ses objectifs pour 2015 et 2016 en raison de difficultés dans ses projets solaires aux Etats-Unis. Il estime désormais que sa perte opérationnelle courante du second semestre 2015-2016 ne sera pas significativement réduite par rapport au premier semestre. Natixis dégrade de « achat » à « neutre ». L’action chute de plus de 50%, à 1,02 euro.

A l’inverse, Tarkett prend 1,19% à 17,88 euros, sur fond de poursuite du rebond du rouble face au dollar (+3,8%).

Thales (+0,30% à 45,235 euros) devrait nommer Henri Proglio, ex-EDF, au poste de président non exécutif, et pour directeur général Patrice Caine, actuel numéro deux de l'équipementier d'aérospatiale et de défense, selon des sources citées par l’AFP.

Pernod Ricard (+0,29% à 92,01 euros) a annoncé la cession de sa marque Caribe Cooler (segment des « boissons prêtes à boire ») au conglomérat mexicain Grupo Bepensa pour un montant non dévoilé.

Sur le Forex, la paire euro/dollar est en progression de 0,26% à 1,2258 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.