Le CAC 40 poursuit ses oscillations

Hier sur la bourse de Paris, l’indice CAC 40 a terminé en hausse de +0,56% à 4529,58 points, dans un faible volume d’échanges de 2,67 milliards d’euros.

Le CAC 40 poursuit ses oscillations

La consolidation se poursuit dans un range latéral très étroit compris entre 4482 et 4600 points.

Concernant les autres places boursières européennes, le FTSE 100 londonien a été à la peine avec une hausse de +0,03% à 6777,96 points. En Allemagne, le DAX a progressé de +0,19% à 10 685,13 points. L’Euro Stoxx 50 a affiché une plus nette progression avec +0,40% à 3032,97 points.

Aux Etats-Unis, les trois principaux indices ont inscrit un plus haut historique lors de la précédente séance. Le S&P 500 a progressé de +0,75% à 2198,18 points. Le Nasdaq Composite a connu une hausse de +0,89% à 5368,86 points. Enfin, le Dow Jones Industrial Average a augmenté de +0,47% à 18 956,69 points.

Hier, la balance commerciale japonaise pour octobre s’est établie à +496 milliards de yen alors que le consensus Bloomberg prévoyait une hausse de +610 milliards de yen. Aux USA, l’indice d’activité nationale de la Fed de Chicago pour octobre est ressorti en baisse de -0,08 point tandis que le consensus envisageait une stabilité de ce dernier.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, nous connaîtrons l’indice de confiance de la zone euro pour le mois de novembre (consensus Bloomberg à -7,8 points). Aux Etats-Unis seront publiées les ventes de logements existants pour le mois d’octobre (consensus Bloomberg à +5,44 millions).

Sur les secteurs du Stoxx 600, les trois plus fortes hausses ont été les ressources naturelles (+2,23%), le secteur du pétrole et du gaz (+2,10%) et l’automobile (+0,90%). Les trois plus fortes baisses ont été la santé (-0,50%), les services financiers (-0,40%) et l’immobilier (-0,29%).

Du côté du palmarès du CAC 40, le podium est composé de Airbus Group (+4,42% à 57,68€), Engie (+2,35% à 11,52€) et Safran (+2,23% à 63,85€). L’avionneur a annoncé vendredi dernier la signature d’un contrat pour la vente de 13 appareils à la compagnie japonaise Peach Aviation. Les plus fortes baisses ont été Vivendi (-1,09% à 18,15€), Pernod Ricard (-0,88% à 101,80€) et LafargeHolcim (-0,78% à 49,90€). Comme lors de la séance de vendredi, Vivendi termine une nouvelle fois à la dernière place du classement. Après les doutes exprimés par Exane BNP sur le rapprochement avec le groupe de conseil en communication Havas, l’annonce faite par SFR sur la venue de B. Meheut au sein de son conseil d’administration n’a pas rassuré les investisseurs de Vivendi. M. Meheut n’est autre que l’ancien numéro 1 de Canal+. Cette annonce montre les ambitions de l’opérateur SFR de renforcer la filiale SFR Médias, concurrente du groupe Vivendi.

Du côté des recommandations des brokers, la banque britannique HSBC a rehaussé son objectif de cours du titre Kering de 207 à 240€.

JP Morgan a légèrement abaissé son objectif cible de 255 à 250€ sur la valeur des télécommunications Iliad.

La banque américaine a également réduit son objectif de cours sur le groupe TF1 en passant de 9,50€ à 9,00€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,0626 dollar hier, contre 1,0588 dollar vendredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.