Les marchés attendent le discours de Draghi

La Bourse de Paris est en faible repli à 12h30 (-0,57% à 4566 points), sur les niveaux des plus-hauts de 2016, dans des volumes d’échange de 1,2 milliard d’euros.

Les marchés attendent le discours de Draghi

En Europe, les autres indices boursiers suivent la même dynamique ; à 12h30 le DAX 30 recule de 0,55%, le FTSE baisse de 0,78% et l’Eurostoxx de 0,36%.

Les investisseurs ont entamé une prise de bénéfice avant le compte-rendu de la BCE.

Les marchés sont clairement dans l’attente du discours de Mario Draghi à 14h30, qui devrait préciser l’orientation de la politique monétaire de la zone euro. Les investisseurs anticipent une extension du Quantitative Easing, avec des rachats qui passeraient de 80 milliards d’euros mensuellement à 100 milliards d’euros. Pour ce qui est du taux d’intérêt directeur et du taux de facilité de dépôt, les anticipations restent constantes à respectivement 0,0% et -0,4%. Au Royaume-Uni, l’indicateur des Ventes au détail mensuelles est ressorti plus mauvais que prévu, à -1,3% contre -0,1% attendus. L’indice avait déjà reculé de -0,3% au mois de février.

Sur les marchés asiatiques, les performances de la nuit sont disparates. L’indice japonais Nikkei a progressé de 2,70% et le Hang Seng a pris 1,82% tandis que le Shanghai Composite a reculé de 0,66%.

Pour les matières premières, le baril de Brent s’apprécie de 0,24% et le WTI de 0,16%.

Sur le marché obligataire européen, des tensions se sont fait sentir avec une baisse du SCHATZ, du BOBL et du BUND. Là aussi les incertitudes liées à la BCE sont en cause.

Du côté des valeurs, on note que Novartis a publié ses résultats trimestriels ; son chiffre d’affaires a augmenté de 1% à taux de change constant, tandis que son résultat opérationnel ‘core’ a baissé de 5%. Le titre est à l’équilibre à 12h30 (+0,09%).

Pernod Ricard recule de 7% à la mi-séance suite à un ralentissement au troisième trimestre et à des déceptions sur le marché chinois. Dans le même secteur, le géant anglais SABMiller fait état d’une hausse modérée de son CA (+7%) au dernier trimestre.

Le groupe Fnac a amélioré son offre sur Darty à près d’un milliard d’euros après la surenchère de Conforama (943 millions d’euros). Cela porte le prix par action de Fnac à 145 pence. La guerre continue pour le distributeur.

Atos a publié de très bons chiffres pour le premier trimestre 2016, avec un chiffre d’affaires en hausse de 13,6% à 2,757 milliards d’euros. Le titre progressait de plus de 4,5% à 12h30.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar est stable à la mi-séance (1,13040$) après s’être replié au début de la journée.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.