Nouvelle séance de fort repli en Europe

L’indice phare de la Bourse de Paris clôturé une nouvelle fois en fort repli hier sur une sévère baisse de 3,45% à 4124,95 points, dans un volume d'échanges étoffé de 4,8 milliards d'euros.

Nouvelle séance de fort repli en Europe

En dépit du rebond de la veille, la place parisienne est repartie nettement à la baisse dès les premiers échanges et n'a eu de cesse de s'effriter tout au long de la séance suivant la même trajectoire que les prix du pétrole.

Sur les autres places européennes, la baisse a aussi été très prononcée, la Bourse de Francfort perdant 2,82% et celle de Londres 3,46%. Par ailleurs, l'Eurostoxx a reculé de 3,28%.

Depuis le début de l’année, les marchés sont coincés entre deux facteurs, d'un côté et de l'autre une Réserve fédérale américaine déterminée à relever ses taux directeurs et une Banque centrale européenne qui ne délivre pas tout ce qu'on attendait d'elle pour l'instant.

Par ailleurs,  les cours du baril de brut ne semblaient pas partis pour se ressaisir, puisqu'ils ont débuté en repli mercredi à New York, sous la pression de la confirmation des stocks excédentaires mondiaux et de la spirale anxiogène généralisée des investisseurs pour les actifs jugés risqués.

Le salut n'est pas non plus venu des indicateurs américains, avec une déception sur l’indice des prix à la consommation repassé dans le rouge en décembre et une baisse inattendue des mises en chantier de logements en décembre.

Dans ce contexte, Wall Street reculait aussi nettement, suivant l'exemple des places européennes et des places asiatiques avant elle, le Dow Jones a perdu 1,56%, le Nasdaq Composite a limité la casse en reculant de 0,12% et l'indice S&P 500 a abandonné 1,17%, à 1859,33 points.

Parmi les valeurs en France, la cote a été largement affectée par la baisse du secteur des matières premières, à l'image de Vallourec (-8,21% à 4,74€), ArcelorMittal (-8,77% à 3,04€), Technip (-5,67% à 36,13€) ou encore Total (-5,44% à 36,52€).

La place a souffert aussi de la dégringolade du secteur des biotechnologies. Genfit a perdu 6,11% à 22,35€, Innate Pharma 4,85% à 10,99€, Adocia 3,62% à 53,79€ et DBV Technologie 4,97% à 44,95€.

Areva a reculé de 4,10% à 3,91€. Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, et son homologue finlandais, Olli Rehn, ont donné un mois aux "actionnaires et aux entreprises" pour trouver "un accord ou une voie de sortie" dans le litige opposant Areva et le producteur d'électricité finlandais TVO à propos du réacteur EPR en construction en Finlande, selon le dirigeant français.

SEB a reculé de 5,21% à 88,74€, malgré l'annonce mardi d'un chiffre d'affaires annuel de 4,77 milliards d'euros en 2015, en hausse de 12,1% sur un an, ou de 8% à taux de change et périmètre constants.

Aux Etats-Unis, dernière grande banque à avoir publiée ses résultats trimestriels, Goldman Sachs a reculé de 1,96% à 153,75$, dans la foulée de l'annonce d'une chute de ses bénéfices en 2015, enregistrant néanmoins une meilleure performance que le secteur financier en général.

Sur le marché des changes, l'euro montait cette nuit face au dollar dans un marché attentiste avant l'annonce dans la journée des décisions de la Banque centrale européenne.

Vers 08H00 à Paris, l'euro valait 1,0906$ contre 1,0892$ mercredi vers 23H00.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.