Le CAC 40 dans l’attente de la Fed

Hier, dans l’attente de la réunion de deux jours (aujourd’hui et demain) de la Réserve Fédérale américaine (Fed) et de la Banque Centrale du Japon (BoJ), le CAC 40 a terminé nettement en hausse de +1,43% à 4394,19 points dans un faible volume d’affaires de 2527 milliards de dollars.

Le CAC 40 dans l’attente de la Fed

Une tendance similaire ailleurs en Europe, où le DAX a progressé de +0,95% à 10373,87 points, le Footsie londonien a bondi de +1,54% à 6813,55 points, et l’EuroStoxx 50 de +1,19% à 2970,11 points.

Le Dow Jones a terminé en très légère baisse de -0,02% à 18120,17 points, le Nasdaq 100 a reculé de -0,18% à 4796,07 points, et le S&P500 a terminé en équilibre +0,00% à 2139,12 points.

Les faits marquants de la veille ont été les déclarations du président vénézuélien Nicolas Maduro à propos d’un éventuel accord entre les pays producteurs de pétrole dans le but de stabiliser les cours du brut. Cette nouvelle a amplifié le rebond des valeurs pétrolières et parapétrolières offrant ainsi un soutien à la hausse sur les différentes places boursières européennes. Toutefois, ce sont toujours les décisions monétaires de la Fed et de la BoJ qui accaparent l’attention des marchés.

Au chapitre des publications des statistiques macroéconomiques, aux Etats-Unis des indicateurs clés sur la situation du marché immobilier seront connus aujourd’hui ; la variation du nombre de nouveaux permis de construction accordés par les autorités (consensus Bloomberg +1,8%) et le nombre annualisé de nouveaux immeubles résidentiels (consensus Bloomberg 1,190 millions). En Allemagne, la publication de la variation des prix à la production est prévue pour aujourd’hui (consensus Bloomberg +0,00%).

Sur les secteurs du Stoxx Europe 600, tous ont fini nettement en hausse. Les trois plus fortes progressions ont été les ressources naturelles (+3,35%), l’automobile (+1,47%), et le pétrole et le gaz (+1,45%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les plus fortes hausse sont ArcelorMittal (+3,56%), Total (+2,66%), et Peugeot (+2,46%). Bouygues (-0,64%) et Crédit Agricole (-0,36%) étaient les seuls à finir en baisse.

Du côté des recommandations des brokers, Société Générale maintient sa position « d’achat » avec un objectif de cours de 29€ sur Alstom.

Crédit Suisse entame un suivi sur Technip à « surperformance » avec un objectif de cours de 65€.

Kepler Cheuvreux rehausse sa position de « alléger » à « conserver » sur Dassault Systèmes avec un objectif de cours relevé de 73€ à 76€.

UBS revoit son objectif de cours de 78,50€ à 72,50€ sur Sanofi.

Sur le marché des changes, lundi vers 21h00, l’euro valait 1,1174$ contre 1,1155$ la veille.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.