Repli marqué sur les indices mondiaux

Le CAC 40 s’est replié vendredi de 1,55%, à 5.143,26 points, dans un volume d'échanges élevé de 5,8 milliards d'euros.

Repli marqué sur les indices mondiaux

Les investisseurs se sont montrés de plus en plus inquiets face au manque d'avancée des discussions entre Athènes et ses créanciers.

L'indice phare de la Bourse de Paris, qui a ouvert en léger repli, a oscillé autour de l'équilibre avant d'opter franchement pour le rouge à la mi-journée.

Athènes est sous le feu des projecteurs alors que les réunions de printemps du FMI et de la Banque mondiale se poursuivent à Washington.

La situation y est toujours un peu délicate car aucun accord ne semble se dessiner ni même une conciliation.

Le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici a assuré jeudi qu'il n'y avait "pas de préparation" à une sortie de la Grèce de l'euro, malgré de "trop faibles" progrès de la part d'Athènes.

Du côté des indicateurs, le chiffre d'inflation en zone euro pour le mois de mars est resté négatif, même si la baisse des prix a ralenti.

Outre-Atlantique, les prix à la consommation ont pour leur part légèrement augmenté en mars, bénéficiant d'un rebond des prix de l'énergie, même si les analystes s'attendaient à une progression légèrement supérieure.

Cet indicateur est particulièrement suivi par les marchés qui scrutent une possible remontée des taux directeurs de la Réserve fédérale américaine (Fed), conditionnée au dynamisme de la reprise outre-Atlantique.

Dans ces conditions, Wall Street a fini en forte baisse vendredi, après des résultats d'entreprises sans éclat: le Dow Jones a abandonné 1,54% à 17.826,30 points, le Nasdaq läche 1,52% à 4.931,81 points et l'indice élargi S&P 500 a perdu 1,13% pour terminer à 2.081,18 points.

Sur le front des valeurs, Accor a pris 1,03% à 49,40 euros, profitant de l'annonce d'une progression de 7,9% de l'activité du groupe au premier trimestre 2015.

Lafarge s'est replié au contraire de 0,79% à 64,21 euros. Le groupe a détaillé avec Holcim leur projet de cessions aux Etats-Unis, nécessaire pour obtenir l'approbation des autorités de la concurrence à leur fusion.

Renault a perdu 1,96% à 90,41 euros. Le groupe a répété son opposition à la décision de l'Etat de lui imposer l'application d'une loi anti-spéculation, mais s'est a priori gardé de prendre des mesures concrètes pour enrayer la manoeuvre du gouvernement.

Sur le marché des changes, l'euro a profité vendredi des déclarations des ministres des Finances du G20 contre la volatilité des changes et l'affaiblissement de la monnaie unique.

Vers 21H00 GMT (23H00 à Paris), la monnaie unique européenne est remontée à 1,0810 dollar, contre 1,0761 dollar jeudi à la même heure. Elle a même atteint 1,0823 dollar vers 19H40 GMT, alors qu'elle valait encore 1,0571 dollar mardi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.