L'euphorie gagne les marchés

La Bourse de Paris a connu un net sursaut d'optimisme, l’indice a progressé de 3,35% à 4 249 points dans un volume d'échanges soutenu de 5,2 milliards d'euros, grâce notamment à un discours rassurant de la Banque Centrale Américaine qui éloigne le spectre d'une remontée trop rapide de ses taux directeurs.

L'euphorie gagne les marchés

Après plusieurs séances erratiques, le marché a entamé sa franche remontée dès l'ouverture, galvanisé par des indications de la Réserve Fédérale américaine (Fed) mercredi soir qui a assuré qu'elle serait "patiente" avant de relever ses taux.

Mme Yellen, a en effet indiqué, lors d'une conférence de presse qui a suivi la réunion de la Banque Centrale Américaine, qu'il était "peu probable" qu'elle relève ses taux "au cours des deux prochaines réunions", ce qui repousserait une première hausse après le 18 mars.

Du côté des indicateurs, le baromètre IFO du moral des entrepreneurs allemands a de nouveau grimpé en décembre, semblant confirmer l'éclaircissement des perspectives pour la première économie européenne et mettant également du baume au cœur des investisseurs.

Outre-Atlantique, les inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont pour leur part reculé plus fortement que prévu.

Wall Street a bondi, saluant la décision de politique monétaire publiée la veille par la Réserve Fédérale (Fed), tandis que les banques profitaient de l'annonce d'un allégement des régulations : le Dow Jones a pris 2,43% et le Nasdaq 2,24%. Par ailleurs, pour la deuxième séance consécutive, l'indice élargi S&P500, a enregistré une journée de hausse record depuis le début de l'année, gagnant cette fois 2,40%.

Du côté des valeurs, Alcatel-Lucent a bondi de 8,72% à 2,89 euros, profitant d'informations de presse évoquant une possible fusion avec le Finlandais Nokia.

Les bancaires ont soutenu la progression du marché, à l'image de Société Générale (+3,94% à 35,22 euros) ou BNP Paribas (+3,71% à 49,24 euros).

Le secteur pétrolier a aussi profité du courant porteur pour remonter la pente, sur fond de rebond des prix du pétrole. Total a ainsi gagné 2,35% à 42,83 euros et Technip 1,84% à 49,75 euros.

Les valeurs industrielles ont été également recherchées, comme Saint-Gobain (+4,68% à 35,15 euros) et Vinci (+6% à 45,73 euros).

Enfin, Axa a progressé de 5,51% à 19,24 euros, alors que Goldman Sachs l'a ajouté à sa liste de valeurs préférées en Europe.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.