Le CAC 40 en belle progression à la mi-séance

La Bourse de Paris accélère, la nouvelle progression de l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne se conjuguant à la « patience » de la Fed en matière de hausse des taux. 

Le CAC 40 en belle progression à la mi-séance

Le baril de Brent s’inscrit en hausse de 1,6% à plus de 62 dollars et le rouble s’apprécie de 1,8%.

A la mi-séance, le CAC 40 progresse de 2,54% à 4 216,86 points dans un volume d’affaires de 1,7 milliard d’euros. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien gagne 1,09%, le Dax de la Bourse de Francfort 2,04% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 2,46%. Le contrat future décembre sur indice Dow Jones s’inscrit en hausse de 0,79%.

A l’instar des autres places européennes, la Bourse de Paris accélère la cadence, la nouvelle progression de l’indice IFO du climat des affaires en Allemagne à 105,5 points en décembre, son meilleur niveau depuis août, venant renforcer l’élan insufflé par la Réserve Fédérale américaine. Les 19 indices sectoriels Stoxx Europe 600 sont dans le vert, à commencer par les plus cycliques, comme la construction (+2,71%), le pétrole-gaz (+2,53%) et l’automobile (+2,37%).

Les matières premières ne sont pas en reste, le baril de Brent de la mer du Nord progressant de 1,6% à plus de 62 dollars, tandis que, sur le marché des changes, le rouble reste volatil (+1,8%) après la conférence de presse de Vladimir Poutine. Ce dernier a tenté de rassurer en indiquant que l’économie russe avait connu une croissance de 0,6% à 0,7% sur les dix premiers mois de l’année et que la situation économique actuelle était due à des facteurs extérieurs. Il a ajouté que le gouvernement et la Banque Centrale prenaient les mesures adéquates. Concernant l’Ukraine, il a déclaré que Moscou est prêt à une médiation pour tenter de régler la crise par des moyens politiques.

Dans son dernier communiqué de l’année, la Fed a retiré la référence à une « période considérable » en indiquant qu’elle se montrerait « patiente » avant de relever ses taux d’intérêt. Et la présidente de la Fed de préciser qu’une normalisation de la politique monétaire ne devrait pas intervenir au cours des deux prochains FOMC, ce qui nous amène au mois d’avril, au plus tôt. Elle a dressé dans le même temps un aperçu optimiste de l’économie en confirmant ses prévisions de PIB pour 2015 et en relevant légèrement le haut de la fourchette de son estimation pour 2016.

En Europe, le Parlement grec n’est pas parvenu à élire un président, Stavros Dimas, le candidat de la coalition gouvernementale ayant obtenu 180 voix sur 300. Le prochain tour aura lieu le 22 décembre et un éventuel troisième tour est prévu le 29 décembre.

Au Royaume-Uni, les ventes au détail ont progressé de 1,6% en novembre et de 6,4% sur un an, soit la plus forte hausse depuis mai 2004. Trois statistiques américaines animeront l’après-midi : les inscriptions hebdomadaires au chômage à 14h30, puis l’indice de la Fed de Philadelphie de décembre et l’indice des indicateurs avancés du Conference Board de novembre à 16h00.

Du côté des valeurs, Axa s’adjuge 3,54% à 18,87 euros. Goldman Sachs a intégré l’action de l’assureur à sa liste de valeurs européennes préférées (conviction buy list).

Parmi les valeurs liées à la construction, Bouygues progresse de 3,07% à 29,54 euros, Lafarge de 3,52% à 57,12 euros, Saint-Gobain de 3,02% à 34,59 euros et l'action Vinci de 3,19% à 44,51 euros.

Parmi les autres cycliques, Arcelor Mittal prend 2,10% à 8,976 euros, Renault 2,47% à 59,81, Michelin 1,77% à 73,20 et Valeo 2,91% à 100.

Peugeot avance pour sa part de 2,97% à 10,07 euros.  Le constructeur automobile envisage de quitter son siège social de l’avenue de la Grande Armée à Paris pour Poissy afin de réduire ses coûts, indique Bloomberg en citant des sources proches du dossier. L’agence indique que ce projet a été discuté hier en conseil d’administration et qu’il sera présenté aux syndicats en janvier.

Les valeurs technologiques sont dopées par les résultats meilleurs que prévu de l’éditeur de logiciels américain Oracle. Capgemini engrange 1,85% à 57,36 euros, Atos1,20% à 58,22 euros, Alcatel-Lucent 2,37% à 2,723 euros et STMicroelectronics 0,91% à 5,958 euros.

Contre la tendance, Edenred perd 0,67% à 22,82 euros. UBS a dégradé le titre du spécialiste des titres de paiement d’ « achat » à « neutre ».

Sur le Forex la paire EUR/USD recule de 0,14% à 1,2326 dollar.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.