Le CAC 40 reprend ses marques après Washington

La Bourse de Paris a clôturé en légère baisse jeudi malgré l’accord du Congrès américain sur le budget qui permet pourtant de rouvrir les services publics et d'éviter le défaut de paiement des Etats-Unis.

L'indice CAC 40 a reculé de 0,10% à 4239,64 points dans un volume d'échanges modéré de 2,9 milliards d'euros, le DAX de 0,38% à 8811,98 points alors que le Footsie grappillait 0,07% à 6576,16 points.

L’indice phare de la place parisienne a passé toute la séance dans le rouge, ne réagissant pas à l’accord acquis à Washington sur le budget et la dette des Etats-Unis tant ce dernier était anticipé par les investisseurs.

Le président Barack Obama a donc signé rapidement la loi qui va permettre à l’administration fédérale de retrouver son fonctionnement normalement et au pays d’éviter le défaut de paiement. Selon les termes de l’accord, le Trésor est autorisé à emprunter jusqu'au 7 février et l’état fédéral est financé jusqu'au 15 janvier.

De fait, les marchés vont revenir sur les fondamentaux en reportant leur attention sur les indicateurs macroéconomiques, les résultats d’entreprises et avant tout sur les politiques monétaires des grandes banques centrales de la planète et plus particulièrement, celle de la Réserve Fédérale américaine qui sert d’aiguillon aux marchés maintenant depuis plusieurs mois.

Plus précisément, concernant la Fed, le consensus prévoit que cette dernière ne changera pas son fusil d’épaule avant le premier semestre 2014 alors que la crise que viennent de connaître les Etats-Unis a laissé une empreinte négative sur la croissance à venir du pays.

Dans ces conditions, alors que les résultats des entreprises publiés ce jour sont ressortis mitigés, Wall Street a terminé en hausse. Si le Dow Jones est resté étal, le S&P 500 a pris 0,67% à 1733,15 points atteignant un nouveau record et le Nasdaq, 0,62% à 3863,15 points.

Parmi les valeurs françaises, Carrefour a pris 3,10% à 27,64 euros. Le groupe a annoncé des ventes en repli de 6,6% au troisième trimestre.

Plusieurs valeurs du secteur de l'énergie et de l'environnement ont reculé. GDF Suez a perdu 2,69% à 18,81 euros après un abaissement de sa recommandation à «neutre» contre «acheter» auparavant par UBS. Veolia Environnement 2,80% à 13,52 euros et Areva 3,37% à 13,75 euros.

Plastic Omnium a gagné 3,09% à 20,53 euros après avoir publié jeudi un chiffre d’affaires en nette progression au troisième trimestre à +11,1%.

PSA Peugeot Citroën se reprenait en progressant de 4,54% à 10,71 euros après avoir dévissé de plus de 18% lors des 4 séances précédentes.

Enfin, Altran reculait de 0,64% à 6,23 euros après avoir confirmé ses objectifs pour 2015.

L’Euro progressait fortement à 1,3676 $ et l’or à 1320,40 $ l’once. Le WTI échéance novembre 2013 se repliait à 100,69 $ le baril.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.