Les bourses européennes dans le vert à mi-séance, dans un marché calme

Les marchés européens sont en hausse à la mi-séance, les investisseurs saluant les espoirs d'apaisement en Ukraine après la réunion entre les chefs de la diplomatie russe, ukrainienne, allemande et française à Berlin hier. 

Les bourses européennes dans le vert à mi-séance

Toutefois, la prudence reste de mise. En raison de la faible actualité macroéconomique à venir sur la semaine, les marchés resteront dominés par l’évolution de la crise ukrainienne.

A 13h, le CAC progresse de 1,02% à 4 216,93 points et l’Euro Stoxx 50 gagne 1.07% à 3065,98 points. Le Dax à Francfort monte de 1,45% et le Footsie à Londres de 0,68%. Outre-Atlantique, le contrat future sur l’indice Dow Jones gagne 72 points. Sur le marché obligataire, les emprunts d’Etat à dix ans, plus particulièrement américains et allemands, remontent quelque peu après avoir touché de nouveaux plus bas historiques vendredi à 2,341%
et 0,952% respectivement.

Les T-bonds offrent actuellement un rendement de 2,36%, et le Bund allemand à 10 ans de 0,991%.

Seule statistique notable du jour sur le Vieux Continent, la balance commerciale a affiché un excédent de 16,8 milliards d'euros en juin, soit une progression de 7% sur un an et de 9,1% par rapport au mois dernier, a révélé Eurostat.

Du côté des valeurs, l'activité est peu soutenue en l'absence de publication d'importance, néanmoins l’ensemble des titres du Cac 40 est dans le vert.

En tête, Renault gagne 2,40%, à 58,92 euros. Le constructeur automobile est très exposé à la Russie. L’ensemble du secteur est recherché : Michelin (+ 1,27% à 80,83 euros), PSA Peugeot Citroën (+ 0,93% à 10,27 euros), Faurecia (+ 2,02% à 25,76 euros) ou Valeo (+ 1,84% à 88,43 euros).

Daimler (+1,71% à 60,73 euros) est orienté à la hausse, à l'instar de l'ensemble des valeurs du DAX 30, et ce malgré avoir été reconnu coupable par les autorités chinoises d'entente illicite sur les prix au sein de ses services après-vente dans le pays. Un verdict qui n'a pas semblé perturber outre mesure le titre du constructeur allemand qui poursuivait imperturbablement sa progression.

Atari bondit de 7,69% à 0,28 euro ce lundi après avoir publié vendredi après la cloche un chiffre d'affaires en très forte hausse au titre du premier trimestre de son exercice décalé clos fin juin. Le groupe de jeux vidéo a affiché un revenu de près de 1,6 milliard d'euros contre 267 millions d'euros un an plus tôt, en raison de la réintégration le 24 décembre dernier de ses filiales américaines dans son périmètre comptable. Atari avait entamé le 23 janvier 2013 une procédure de Chapter 11 aux Etats-Unis, qui s'est achevée le 23 décembre 2013.

Nexans caracole en tête de l'indice SBF 120 après trois heures de cotation. Le fabricant français de câbles pour l'industrie s'octroie 4,64% à 32,815 euros après le relèvement de recommandation de la banque Espirito Santo de Neutre à Vendre, avec un objectif de cours de 32 euros.

Vivendi engrange pour sa part 1,2% à 19,4 euros alors que Telecom Italia s'apprêterait à proposer 7 milliards d'euros pour acquérir son actif brésilien GVT.

Enfin, le pétrole Brent perd 1.03% à 102.34 dollars, et l’or cède 0.27% à 1300.50 dollars l’once. L’euro est stable à 1.3390 dollar (-0.01%).​

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.