Les indices européens dans le vert avant l’ouverture

Sur la bourse de Paris, l’indice phare CAC 40 a terminé la séance en baisse modérée de -0,45% en clôturant à 4153,01 points, dans un volume d’échanges nourri de 3,4 milliards d’euros. L’indice a d’abord débuté la séance en net repli, et a rattrapé une partie de cette baisse sur la dernière demi-heure de cotation.

Les indices européens dans le vert avant l’ouverture

Sur les autres marchés en Europe, les indices ont également baissé dans des proportions relativement faibles ; le DAX 30 de Francfort a perdu -0,45%, le FTSE 100 de Londres a reculé de -0,08% et l’EuroStoxx 50 de -0,20%.

Aux Etats-Unis, les indices ont clôturé en légère hausse. Le S&P500 a gagné +0,31%, le Nasdaq Composite a pris +0,21% et le Dow Jones +0,53%.

Hier, les marchés ont pris acte des statu quo de la FED et de la Banque Centrale Japonaise (BOJ). Du côté des statistiques, l’inflation en Europe est ressortie à +0,4% en mai, mais en repli de -0,1% en glissement annuel. Le consensus Bloomberg tablait respectivement sur +0,3% et -0,1%. Les inscriptions hebdomadaires au chômage sont ressorties pour les Etats-Unis à 277 000 (consensus Bloomberg à 270 000). L’indice Bloomberg de confiance des consommateurs est ressorti à 42,1 contre 43,5 auparavant.

Aujourd’hui, l’agenda économique sera relativement léger. Ce matin à 8h45 nous aurons pour la France la progression des salaires en rythme trimestriel, attendus en hausse de +0,5% (consensus Bloomberg). À 9h00, les Ministres européens des Finances se rencontrent au Luxembourg, rencontre à la suite de laquelle une conférence de presse aura lieu. À 10h00, la balance commerciale de l’Italie est attendue à 5,365 milliards d’euros. À 11h00, Christine Lagarde, directrice du FMI, donnera un discours en Autriche sur les défis de l’Europe et échangera avec le ministre autrichien des finances. À 14h30 sera publié pour les Etats-Unis le nombre de permis de construire, attendu à 1,145 millions et en progression mensuelle de +1,3% (consensus Bloomberg). L’élément qui sera probablement le plus suivi sera le discours de Mario Draghi à Munich à 17h00.

Sur les secteurs du Stoxx600, les performances ont cette fois-ci été disparates. Les plus fortes hausses ont été observées sur les valeurs des matériaux de base (+2,73%), suivies par les media (+1,08%). Les baisses les plus marquées ont été enregistrées sur les secteurs du voyage et des loisirs (-0,87%), des foncières (-0,61%) et des services financiers (-0,55%).

Sur le palmarès du CAC 40, Nokia a progressé +1,65%, suivie de près par Orange (+1,62%). Les baisses les plus fortes ont concerné Accor (-2,97%), Airbus Group (-2,28%) et Kering (-2,28%).

Les changements d’opinion des analystes étaient les suivants hier.

Bryan Garnier, société de gestion, a passé sa recommandation sur Veolia de « neutre » à « acheter avec un objectif de cours relevé de 1 euro à 23 euros actuellement. Sur Suez, Bryan Garnier a baissé sa cible de 18,50 à 17,50 euros.

Sur ArcelorMittal, Bank of America Merrill Lynch garde son avis sur « acheter » en visant 6,50 euros contre 6 auparavant.

Pour ce qui est de Gemalto, Berenberg est passé de « vendre » à « conserver ».

Sur Aéroports de Paris, la banque d’investissement américaine Goldman Sachs a changé son avis de « vendre » à « neutre » en montant sa cible de 104 à 108 euros.

Pour CGG, JP Morgan a baissé son avis de « neutre » à « sous-pondérer » en abaissant sa cible de 0,69 à 0,54 euros.

Enfin sur Rémy Cointreau, UBS a relevé sa cible à 69,30 euros en gardant son avis à « neutre ».

Sur le marché des changes, l’euro a perdu -0,27% face au dollar américain, et valait 1,1230$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.