Séance d’hésitation avant d’entamer le week-end prolongé de Pâques

La Bourse de Paris temporisait ce matin après la belle progression d’hier et avant d’entamer  le long  week-end de Pâques.

A la mi-séance, l’indice CAC 40 affichait un léger repli de -0,18% à 4397,74 points, de même que le DAX -0,15% à 9300 points et le FTSE 100, -0,22% à 6569,89 points.
 
Hier, le marché a été porté par l'espoir grandissant de nouvelles mesures de relance économique en Asie et par la forte progression pendant deux jours de grandes valeurs américaines. En effet, les résultats d'entreprises se sont montrés globalement meilleurs qu’attendus ce qui a continué d'alimenter la confiance à l'égard de la reprise américaine.
Cependant,  les investisseurs surveilleront de près pendant toute la séance, la situation en Ukraine car  une intensification des tensions pourrait rapidement peser sur les marchés.
 
Ce matin, peu de statistiques macroéconomiques, à part les prix à la production allemands qui ont diminué de 0,3% par rapport au mois de février, et de 0,9% par rapport à la même période un an plus tôt. 
En revanche, c'est à une véritable pluie de publications trimestrielles d'entreprises à laquelle les investisseurs sont soumis jeudi, où pas moins de huit sociétés de l'indice SBF 120 annoncent leur chiffre d'affaires.
 
Publicis, a publié un chiffre d'affaires en progression de 2,2% à 1,59 milliard d'euros au premier trimestre, grâce notamment au développement de ses activités numériques et à une augmentation de ses revenus en Chine et en Europe. Le titre s’adjugeait  1,68% à 64,11€.
 
Sodexo a annoncé un bond de 17,8% de son résultat net au premier semestre 2013-2014, à la faveur d’une progression de ses marges et à une baisse des coûts exceptionnels. Cette annonce profite au titre qui grimpe de 1,26% à 79,52€.
 
Rémy Cointreau a prévenu jeudi qu'il prévoyait un recul de son résultat opérationnel courant de 35% à 40% pour l'année fiscale 2013-2014. Les cours s’effondrent à la mi-séance de 3,45% à 60,80€.
 
Atos a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires du premier trimestre s'était inscrit à 2,06 milliards d'euros, en retrait de 1,8% sur une base organique par rapport au premier trimestre 2013. Le titre perd 1,98% à 60,51€.
 
Par ailleurs, l'euro gagne du terrain par rapport au dollar ce matin, alors que le billet vert subit des prises de bénéfices après la parution, mercredi, de bonnes statistiques sur la production industrielle aux Etats-Unis.
 
La suite de la journée sera surtout marquée par la publication des résultats trimestriels de plusieurs poids lourds de la cote new-yorkaise, notamment General Electric, Morgan Stanley et Goldman Sachs.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.