Le CAC 40 en forte baisse

A Paris, l’indice CAC 40 connaît une assez forte baisse de -1,06% à 4405,17 points, dans un volume d’échange de 3,261 milliards d’euros.

Le CAC 40 en forte baisse

La place boursière parisienne est impactée par les mauvais résultats du commerce extérieur chinois, qui reflètent un certain ralentissement de l’activité économique mondiale.

Le scénario est identique sur les autres places boursières européennes : à Londres, le FTSE 100 perd -0,66 % à 6977,74 points ; dans le même temps, le DAX allemand se déleste de -1,04% à 10 414,07 points. L’Euro Stoxx 50 suit le même chemin avec une perte de -1,10% à 2975,04 points.

Aux Etats-Unis, les trois principales places boursières effectuent un plus léger recul avec le S&P 500 qui perd -0,31% à 2132,55 points, le Nasdaq 100 est en baisse -0,34% à 4803,10 points et le Dow Jones Industrial Average diminue de -0,25% à 18 098,94 points.

Hier, la statistique économique majeure nous est venue de Chine avec une nette dégradation du commerce extérieur, illustrée par l’excédent de septembre à seulement 41,99 milliards de dollars contre 53 milliards attendus par le consensus Bloomberg. Cette contre-performance est principalement due à la chute des exportations chinoises de -10% (Consensus Bloomberg à -3%). Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage ont été plus favorables que prévu à 246K (Consensus Bloomberg à 253K). Quant aux stocks hebdomadaires de pétrole brut, en baisse depuis 5 semaines, ceux-ci ont fortement augmenté de 4,9 millions de barils.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, l’indice des prix à la consommation en Chine en glissement annuel pour septembre est ressorti tôt ce matin à +1,9% (Consensus Bloomberg à +1,6%). La balance commerciale de la zone Euro pour le mois d’août est attendue par le consensus Bloomberg à 20,4 milliards d’euros.

Aux Etats-unis, les ventes au détail en glissement mensuel pour le mois de septembre seront publiées à 14h30 (Consensus Bloomberg à +0,6%). Nous obtiendrons également l’indice des prix à la production en glissement mensuel pour septembre, avec un consensus Bloomberg à +0,2%. L’indice de confiance des consommateurs de l’Université du Michigan évaluant le sentiment des consommateurs Américains sera quant à lui publié à 16h.

Enfin, la présidente de la Réserve fédérale Janet Yellen effectuera un discours à 19h30.

Sur les secteurs du Stoxx600, les deux seules progressions sont l’immobilier (+1,43%) et les services (+0,36%). Les trois secteurs qui régressent le plus sont : les ressources naturelles (-2,94%), l’assurance (-2,34%) et le secteur bancaire (-2,09%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les plus fortes hausses sont Unibail-Rodamco (+1,87% à 223,50€), Klepierre (+0,81% à 38,03€) et Technip (+0,66% à 59,20€). Les trois plus fortes baisses sont Nokia (-4,39% à 4,44€), Axa (-3,47% à 20,04€) et Crédit Agricole (-3,22% à 9,049€).

Du côté des recommandations des brokers, l’américain Goldman Sachs a retiré le titre Nokia de sa liste de valeurs préférées tout en abaissant son objectif de cours de 6,50 à 5,80€.

Après la forte dégradation de cours du titre Ingenico par Barclays en début de semaine, c’est au tour d’UBS qui passe son objectif de cours de 110 à 77€, soit une baisse de 30%.

Le groupe bancaire Crédit Suisse a fait connaître sa recommandation « surperformance » sur le titre français Vinci, avec un objectif de cours de 80€.

Sur le marché des changes, l’euro valait 1,1060 dollar jeudi contre 1,1010 dollar mercredi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.