Le CAC affiche sa huitième séance de hausse grâce à Wall Street

La Bourse de Paris progressait une nouvelle fois ce vendredi matin, encouragée par le bonne tenue de Wall Street hier et les chiffres encourageants des croissances économiques françaises et allemandes et de la zone euro ce matin.

A mi-séance, l'indice CAC 40 gagnait 0,43 % à 4 331,47 points, le DAX 0,55 % à 9 649,67 points et le FTSE 100, 0,11 % à  6 666,84 points.

La bonne réaction de Wall Street hier en dépit d’indicateurs macroéconomiques mitigés permettait au CAC 40 d’afficher en matinée une nouvelle hausse, tout près de son plus haut de janvier 2014. Après avoir ouvert en baisse, le Dow Jones s’est inscrit hier en hausse tout au long de la séance pour progresser de 0,40% à 16 027,59 points à la cloche.

Ce matin, les velléités haussières des investisseurs se sont trouvées renforcées par les données encourageantes concernant les PIB français, allemand et de la zone euro.

Dans un premier temps, l’économie française affichait une croissance de 0,3% au quatrième trimestre 2013, soit légèrement supérieure aux attentes. Le rebond de l’investissement et une consommation des ménages solide en fin d’année permettait ainsi à l’économie de l’hexagone de retrouver dans la foulée de retrouver son niveau d'avant-crise il y a six ans.

Dans un second temps, c’est aussi l’Allemagne qui créait aussi une surprise en annonçant une accélération de son économie toujours au quatrième trimestre notamment grâce à la vigueur des exportations et de l'investissement des entreprises.

Enfin, plus globalement, la zone euro affichait elle-aussi  une croissance légèrement supérieure aux attentes sur le quatrième trimestre 2013 notamment grâce aux performances des deux poids lourds de l’union monétaire du vieux-continent que sont l'Allemagne et la France.

Aux États-Unis, les investisseurs regarderont de près la production industrielle de janvier, ainsi que le Michigan Sentiment qui évalue le sentiment des consommateurs par rapport aux conditions économiques et futures. 

Sur la cote parisienne, de nombreuses sociétés présentaient leurs résultats. Havas prenait 1,14 % à 6 ,19 euros après l’annonce d’un chiffre d'affaires en très légère hausse pour 2013.

Recylex s’effondrait de 8,33 % à 3 ;63 euros après la publication d’un recul de 7% de son chiffre d’affaires en 2013.

Euler Hermes prenait 0,77 % à 93,72 euros après avoir pris plus de 3 % en matinée suite à la publication d’un bénéfice net en hausse de 3% en 2013.

Eutelsat s’adjugeait 0,57 % à 23,13 euros à la suite de la chute de son bénéfice net de 17,5% au premier semestre 2013/14. L'opérateur satellitaire européen a confirmé ses objectifs de croissance de son chiffre d'affaires pour l'ensemble de son exercice décalé.

Bolloré prenait 1,14 % à 437,30 euros après l’annonce d'un chiffre d'affaires en hausse de 7,3% pour 2013.

Imerys perdait 1,42 % à 63,03 euros après une chute importante de son bénéfice net et un repli de ses ventes de 5%.

Archos reculait de 4,90 % à 3,88 euros, les investisseurs sanctionnant  une baisse de son chiffre d'affaires 2013 de 7%, et ce, malgré une bonne performance au quatrième trimestre.

PSB Industries s’envolait de 7,77 % à 38,69 euros après avoir dégagé un résultat en hausse de 24% sur l'année 2013.

L'action Vivendi prenait 0,91% à 20,415 euros. Le groupe est entré en négociations exclusives avec Belgacom en vue de l'acquisition de Telindus France, spécialisée dans les services informatiques.
Société Générale profitait d'un relèvement de recommandation par UBS de « neutre » à « acheter » pour s’adjuger 2,15 % à 47,765 euros.

Enfin, Technicolor bondissait de 7,29 % à 4,43 euros après un relèvement de recommandation par Morgan Stanley, à "surpondérer" contre "neutre" auparavant. 

L’Euro progressait à 1,3709 Dollar, l’or à 1 316, 67 dollars l’once alors que le Brent, échéance avril 2014, reculait à 108,34 dollars le baril.

Apprenez-en davantage sur le marché des CFD avec IG.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.