Le CAC reste attentif

La Bourse de Paris évoluait en légère hausse vendredi, se contentant d’expédier les affaires courantes avant la réunion de la Fed la semaine prochaine.

A mi-séance, l'indice CAC 40 prenait 0,31 % à 4 081,82 points, le DAX à 0,23 % à 9 037,38 points et le Footsie, 0,07 % à 6 449,80 points.

Le marché parisien restait toujours ce matin dans l’attente de la prochaine réunion de la banque centrale américaine. Après les chiffres contradictoires publiés hier concernant les ventes de détails et les allocations chômage aux Etats-Unis, les spéculations quant au prochain mouvement de la FED se sont renforcées.

Même si une majorité d’investisseurs est persuadée que la FED va altérer sa politique monétaire ultra accommodante, les questions du timing et du montant restent au centre des débats.

Lors de la dernière enquête Reuters sur le sujet, un certain nombre d’économistes n’hésitaient plus à anticiper une baisse des rachats d’actifs dés la réunion des 17 et 18 décembre prochain. Cependant, quelques analystes, après les plutôt mauvais chiffres du chômage hier, maintenaient qu’à minima, la banque centrale américaine ne dérogerait pas au statu quo de sa politique monétaire avant que Janet Yellen ne prenne ses fonctions fin janvier 2014.

Parmi les valeurs françaises, PSA Peugeot Citroën chutait une nouvelle fois lourdement. A mi-journée, le titre perdait 8,89 % à 9,68 euro. General Motors a annoncé jeudi qu'il vendait l'intégralité de sa part de 7% dans le groupe français.

Crédit Agricole reculait légèrement de  0,24% à 8,83 euros. Selon les Echos, la banque LCL, filiale du groupe, se dirigerait vers une réorganisation de ses activités d'ici 2018 avec un investissement de 400 millions d'euros et des réductions d'effectifs sans licenciements.

Vivendi se repliait de 0,28 % à 17,875 euros. Le groupe français a annoncé, ce jour, l'échec de ses discussions avec Echostar, concernant la création d’une filiale commune dans la télévision payante au Brésil.

GDF Suez progressait de 0,61 % à 16,51 euros. Le groupe a annoncé que le complexe d'eau et d'électricité qu'il doit construire et exploiter d'ici 2016 à Az Zour au Koweït, avec un consortium international, avait pris du retard.

Ipsen perdait 3,66 % à 32,275 euros après un abaissement de recommandation à "neutre" contre "acheter" par Goldman Sachs.

Arkema progressait de 0,69 % à 78,75 euros après avoir annoncé la cession d’activités non stratégiques dans deux filiales sud-africaines, spécialisée dans la production et la distribution de produits de revêtement.

Enfin, Archos s’envolait de 5,70% à 3,69 euros après avoir annoncé le retour à la rentabilité dès cette année, après une année 2012 difficile et son déploiement dans le secteur des terminaux mobiles pour les professionnels.

L’Euro reculait à 1,3727 Dollar. L’or se reprenait quelque peu à 1 228,95 dollars l’once et le Brent, échéance janvier 2014, restait quasi stable à 108,60 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.