La Banque centrale chinoise rassure les marchés

La Bourse de Paris rebondit de 1,63% à 5005,87 points dans un volume de 1024 millions d’euros. L’indice parisien s’est repris après une baisse de -3,40%, et une perte de -5,2% en deux séances.

La Banque centrale chinoise rassure les marchés

Les intervenants ont salué l’intervention de la Banque centrale chinoise qui a explicitement formulé son intention de freiner la chute du yuan. Wall Street se reprend aussi en fin de séance.

Ailleurs en Europe, le Dax gagne 1,46%, le Footsie londonien progresse de 0,62% et l’Euro Stoxx 50 s’apprécie de 1,49%.

Du point de vue macroéconomique, l’indice de Shanghai est dans le vert. Après une dépréciation de plus de 3,5% en trois jours du yuan, les autorités en charge de la monnaie chinoise ont organisé une conférence de presse afin de rassurer les investisseurs quant à la poursuite d’une dévaluation.

Dans la même foulée, le gouvernement a précisé que l’économie chinoise était en bonne santé et qu’il n’y a avait aucune inquiétude à avoir sur ce sujet.

Par ailleurs, du côté de la Grèce, la Vouli procédera au vote de l’accord convenu avec les créanciers du pays. Bien qu’Alexis Tsipras ait perdu le soutien de plusieurs membres de la Syriza, le vote devrait aboutir à un « oui » selon les spécialistes.

A noter que Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances grecques, estime que le plan d’aide à la Grèce sera inefficace pour relancer l’économie. Selon lui, la situation financière du pays ne permettra pas de répondre aux attentes des créanciers.

Du côté des statistiques, les principaux chiffres seront outre-Atlantique. Il y aura les inscriptions hebdomadaires au chômage, les ventes au détail et les prix du commerce extérieur de juillet à 14h30.

Par la suite, à 16h, ce sera au tour des stocks et ventes des entreprises de juin.

Du côté des valeurs, toutes les composantes du Cac 40 sont dans le vert à la mi-séance. Ce sont celles qui ont été le plus affecté par la troisième dévaluation du yuan qui se sont bien reprises aujourd’hui, à l’image du secteur du luxe et automobile.

En effet, LVMH et Kering progressent respectivement de 3,11% à 160,70€ et 1,90% à 171,70€.

Les automobiles à l’image de Valeo et Peugeot s’apprécient respectivement de 2,13% à 117,60€ et 2,76% à 17,290€.

Par ailleurs, Pernod Ricard avait lui aussi souffert des évènements sur le marché des devises, étant fortement exposé à la Chine. Il rebondit de 3,60% à 106,50€.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’est dépréciée de 0,37% à 1,1117$. Cette légère baisse de l’euro face au dollar est due à la troisième dévaluation consécutive du yuan.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.