Le CAC rebondit légèrement

La Bourse de Paris rebondissait légèrement jeudi matin, après une ouverture retardée d'une demi-heure par des problèmes techniques.

Le CAC rebondit légèrement

A mi-séance, l'indice CAC 40 était en légère hausse de 0,25 % à 4 566,53 points, le DAX 0,10 % à 9 959,66 points et le FTSE 100, 0,16 % à 6 849,62 points.

Après avoir subi hier une séance de prises de bénéfices en vertu de nouvelles concernant certaines entreprises relativement peu encourageantes, le marché repartait à la hausse ce matin à Paris. Néanmoins, nombreux sont les observateurs qui commencent à s’interroger sur une éventuelle correction du marché malgré l’intervention de la banque centrale.

Sur le plan macroéconomique, les investisseurs ont accueilli favorablement les chiffres de la production industrielle en zone euro. Cette dernière a augmenté de 0,8% en avril, à un niveau nettement plus élevé que prévu par le consensus grâce aux bonnes performances des secteurs de l'énergie et des biens de consommation, selon les données publiées ce matin par Eurostat. Par rapport à la même époque de l’année dernière, la production industrielle des 18 pays de la zone euro a progressé de 1,4 % ce qui, pour les économistes d’Eurostat, est un signe positif pour la croissance économique de l’union monétaire du vieux continent.

Outre-Atlantique, l'attention des investisseurs concernera les ventes de détail américaines pour le mois de mai ainsi que, dans une moindre mesure, les demandes initiales d'allocations chômage au cours de la semaine précédant la publication.

Enfin, l’Irak pourrait devenir un point de fixation pour les marchés si la situation sur place se détériorant, devait faire flamber les cours du pétrole. Selon certains médias, les rebelles jihadistes sunnites avançaient jeudi vers la capitale Bagdad après s’être emparés de larges territoires du nord-ouest de l’Irak face à une armée en déroute. Face à cette offensive d’envergure, le Conseil de sécurité de l’ONU se réunira à huis clos à partir de 15h30 GMT, alors que les Etats-Unis ont déjà fait savoir que des frappes aériennes n’étaient pas à exclure.

Parmi les valeurs françaises, le secteur des télécoms qui avait fait les frais de certains délestages de la part des opérateurs, rebondissait plus ou moins fortement ce matin. Bouygues reprenait 4,34 % à 33,41 euros, Iliad (FREE) 6,63 % à 235,70 euros, Orange 0,33 % à 12,255 euros et Numéricable, 1,99 % à 44,82 euros.

Par contre, d’autres qui avaient aussi fait l’actualité et fortement décroché, poursuivaient leur déclin ce matin. Vallourec cédait encore du terrain en perdant 1,09 % à 34,62 euros, Air France en reculant de 1,58 % à 10,87 euros et Airbus en abandonnant 0,71 % à 51,84 euros.

Alstom grignotait 0,32 % à 29,60 euros alors que le japonais MHI et l'allemand Siemens mettent sur la table 7,25 milliards d'euros pour l’acquisition d’une partie de ses activités énergétiques également convoitée l'américain GE.

BNP Paribas prenait 0,43% à 51,56 euros. La banque a annoncé ce matin que l’un de ses directeurs généraux, Georges Chodron de Courcel, mis en cause aux Etats-Unis, quittera son poste le 30 juin.

La Société de la Tour Eiffel engrangeait 2 % à 56,20 euros. La mutuelle d'assurance SMABTP a décidé de surenchérir face à la contre-OPA de son concurrent, l'homme d'affaires Chuc Hoang.

Enfin, le Groupe Partouche restait inchangé à 1,24 euros, malgré le recul de son activité de 7,4% au deuxième trimestre de son exercice décalé, après une baisse de 3,7% au premier trimestre.

L’Euro reculait de quelques cents à 1,3527 dollar. L’or reprenait le chemin de la hausse à 1 266,02 dollars l’once et le Brent, échéance août 2014, s’envolait de 1,71 % à 111,24 dollars le baril.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.