Le CAC 40 chute sous les 5000 points

La Bourse de Paris poursuit son repli, évoluant à la mi-séance sous les 5000 points.

Le CAC 40 chute sous les 5000 points

A la mi-séance, le CAC 40 chute de 1,88% à 4933,42 points. Le DAX perd 2,36 %, le Footsie londonien 1,95% et l’Euro Stoxx 50 baisse de 2,17%.

Les indices européens évoluent dans le sillage de leurs homologues américains.

Du point de vue macroéconomique, la Grèce fait toujours l’actualité. En ce mardi 12 Mai, la Grèce a remboursé les 750 millions d’euros qu’elle devait au FMI. C’est déjà une bonne nouvelle dans un contexte caractérisée par l’incertitude.

Cependant, la réunion de l’Eurogroupe d’hier n’a, comme attendu, abouti à aucun accord entre les ministres des finances de la Zone euro, la Grèce et ses créanciers. L’histoire est la même, les 3 parties ne parviennent pas à un accord au sujet des réformes qui permettraient à la Grèce d’obtenir une tranche d’aide supplémentaire. Les discussions semblent cependant mieux engagées qu’auparavant, affaire à suivre.

Du côté des statistiques, la Banque de France prévoit dans une première estimation une croissance de l’économie française de 0,3% au deuxième trimestre 2015. Par ailleurs, l’indicateur du climat des affaires a progressé de 1 point à 98 pour le mois d’Avril. D’autre part, on attend pour 12h00 les indicateurs avancés de l’OCDE pour Mai. Enfin du côté des Etats-Unis, on attend dans l’après-midi l’indice de confiance des PME en avril.

Du côté des valeurs, Numericable-SFR gagne 3,80 % à 53,20 €. Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 2,74 milliards d’euros au premier trimestre, en baisse de 4,6% par rapport à la même période de l’année dernière. D’autre part, on peut signaler la perte d’un nombre conséquent d’abonnés fixe (près de 57 000) et un EBITDA en hausse de 21%.

Lagardère perd 1,89 % à 26,22€. L’activité du groupe a progressé de 3% au premier trimestre à 1,572 milliard d’euros. Lagardère a par ailleurs confirmé son objectif annuel de rentabilité.

Eiffage perd 3,06% à 51,96€ du fait de la publication d’un chiffre d’affaires quasi stable pour le premier trimestre.

Thalès perd 2,23% à 53,11€. En cause, l’ancien patron d’EDF Henri Proglio a refusé de prendre la présidence du groupe.

Enfin, on attend les publications du chiffre d’affaires d’EDF et des résultats de Vivendi.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,99 % à 1,1267 $.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.