La BCE déçoit

L'indice phare de la bourse de Paris (CAC 40) a terminé dans le rouge jeudi en perdant -0,34% dans un volume d'échanges moyen de 3,1 milliards d’euros

La BCE déçoit

Parmi les autres marchés européens, Londres a progressé de +0,18%, Francfort marquant en revanche sa déception avec un recul de -0,72%. L'Eurostoxx 50 a perdu -0,26%.

Wall Street a fini en baisse jeudi déçue par l'attentisme de la Banque Centrale Européenne (BCE) qui a maintenu sa politique monétaire inchangée : le Dow Jones a perdu -0,25% et le Nasdaq -0,46%, le S&P a perdu -0,22%

Les faits marquants de la veille ont été le discours du président de la BCE Mario Draghi. Prudente une bonne partie de la séance, la cote parisienne s'est nettement enfoncée dans le rouge. Ses propos ont eu le même effet sur Wall Street qui a démarré en baisse. La déception s'est notamment installée quand le président de la BCE a affirmé qu'une modification de son programme d'assouplissement monétaire (80 milliards d'euros d'achats mensuels de titres de dette de pays et d’entreprises) n’avait pas été discutée.

Du coté des statistiques macroéconomiques, aux Etats-Unis les stocks des grossistes du mois de juillet sont attendus aujourd’hui. Au Royaume-Uni et en Allemagne, les balances commerciales de juillet sont publiées ce vendredi. En France, la production industrielle de juillet est prévue pour aujourd’hui.

Du côté des secteurs, celui des banques détient la plus forte hausse (+1,16%) suivi du secteur des assurances (+0,45%) et de la télécommunication (+0,37%). Du coté des baisses, la plus forte baisse appartient au secteur de l’alimentation (-1,10%) suivi par celui de la chimie (-1,08%) et celui des biens de consommation (-1,06%).

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Société Générale (+2,04%), Crédit Agricole (+1,85%) et BNP Paribas (+1,81%). Schneider Electric (-2,31%), Danone (-2,19%) et Arcelor Mittal (-1,82%) ont enregistré les plus fortes baisses.

Du côté des recommandations des brokers, Oddo est resté « neutre » sur Air-France KLM avec un objectif de cours de 6,2 euros. Le broker a également recommandé d’ « alléger » sur Bourbon et a abaissé son objectif de cours de 11 à 10 euros.

La Société Générale a relevé sa cible de 380 à 432 euros sur Somfy et a confirmé ainsi son conseil d’achat.

UBS est passé à l’achat sur la FNAC et vise un objectif de cours de 120 euros d’ici trois ans.

Sur le marché des changes, L'euro montait légèrement face au dollar jeudi, se reprenant avant une réunion de la Banque centrale européenne (BCE). Vers 06H00 GMT (08H00 à Paris), l'euro valait 1,1266 dollar contre 1,1242 dollar mercredi vers 21H00 GMT.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.