Les marchés mondiaux terminent en ordre dispersé

La Bourse de Paris a terminé en territoire positif hier en hausse de 0,75% à 4.639,02 points grâce notamment au nouveau délai obtenu par la Grèce, après avoir perdu plus de 5% en quatre séances.

Les marchés mondiaux terminent en ordre dispersé

Ailleurs en Europe, le Dax de la Bourse de Francfort a progressé de 0,70% le Footsie londonien de 0,84%, le FT Mib milanais de 2,64% et l’Ibex 35 espagnol a repris 0,83%.

Les marchés ont été soutenues par le fait qu’il a été décidé hier à l'issue du sommet extraordinaire de la zone euro que la Grèce devait soumettre de nouvelles propositions à ses créanciers afin d'obtenir de l'argent frais.

L'Eurogroupe a prévu d'examiner lesdites propositions dans la journée de samedi, avant la tenue dimanche d'un nouveau sommet des chefs d'État et des gouvernements.

Par ailleurs de nouvelles mesures ont été adoptées par les autorités de Pékin pour enrayer la dégringolade des Bourses chinoises de ces dernières séances. Dernière en date, l'interdiction pour six mois aux chefs et hauts responsables d’entreprises de vendre des actions de sociétés dont ils détiennent plus de 5% du capital.

Autre fait marquant, la Banque de France a réduit de +0,3% à +0,2% sa prévision de croissance au deuxième trimestre, selon une troisième estimation. Cette prévision se fonde sur l'enquête mensuelle menée auprès des entreprises, qui constate une dégradation du climat des affaires dans l'industrie en juin.

Aux Etats-Unis, les investisseurs ont réagi à la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, qui ont révélé que les banquiers centraux américains avaient évoqué les risques de turbulences financières dans le monde, des sujets de préoccupation qui pourraient les inciter à attendre plus longtemps avant de 'normaliser' sa stratégie.

Par ailleurs, la séance a été marquée par une incroyable panne informatique du côté du NYSE, l'opérateur de la Bourse de New York, qui a paralysé les échanges pendant de longues heures.

Dans ces conditions, le Dow Jones a abandonné 1,47% à 17.515,42 points tandis que le Nasdaq Composite a cédé 1,75% à 4909,76 points.

Du côté des valeurs, en hausse de 4,28% à 33,515 euros, Nexans a signé la plus forte progression du SBF120 soutenu par Exane. Selon une source de marché, le broker a repris sa couverture du titre à Surperformance avec un objectif de cours de 45 euros. Le courtier a salué les bénéfices du plan stratégique lancé par le fabricant de câbles.

Parmi les autres notes d’analystes, Deutsche Bank est passé de « conserver » à « achat » sur LVMH (+0,95% à 149,35 euros), Goldman Sachs a relevé Publicis (+1,72% à 66,12) de « neutre » à « achat » et Jefferies est désormais à « conserver » sur Schneider Electric (+1,57% à 60,01), contre « sous-performance » auparavant.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier. 79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG. Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent. Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.