Le CAC 40 poursuit sa série baissière

La Bourse de Paris poursuit son repli à l’image des indices européens. La Grèce et les taux sont toujours au cœur de l’actualité.

Le CAC 40 poursuit sa série baissière

A la mi-séance, le CAC 40 perd 0,96 % à 4811,07 points. Le DAX chute de 1,07%, le Footsie londonien de 0,19% et l’Euro Stoxx 50 perd 0,78%.

Du point de vue macroéconomique, le feuilleton grec demeure au centre de l’attention médiatique. Les discussions entre Athènes et ses créanciers stagnent et ne montrent aucun signe d’avancées concrètes.

Dans ce contexte, Alexis Tsipras vient de soumettre une contre-proposition à ses créanciers afin de trouver un accord pour permettre à la Grèce d’obtenir une nouvelle tranche d’aide financière. Cette aide est indispensable pour le pays qui est dans une situation où les caisses sont quasiment vides.

Ces nouvelles propositions sont considérées comme une version remaniée des précédentes selon des dirigeants européens. Le premier ministre grec a par ailleurs déclaré qu’un échec des négociations signifierait « le début de la fin » pour la zone euro.

De l’autre côté, les créanciers, et notamment les dirigeants européens, souhaitent des efforts conséquents de la part d’Athènes. Pour exemple, Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France et membre du conseil de la BCE, a déclaré que « le problème de la Grèce est un problème pour la Grèce elle-même ». Angela Markel a elle aussi déclaré que la situation devenait urgente pour la Grèce.

Du côté des marchés obligataires, les tensions sont toujours présentes du fait des incertitudes macroéconomiques au sujet de la Grèce et de la Fed. Le climat anxiogène est rythmé au gré des nouvelles et décisions espérées.

Du côté des statistiques, la balance commerciale du Royaume-Uni en Avril est ressortie déficitaire à 8,6 milliards de livres contre 10 milliards anticipés.

D’autre part, la croissance du PIB de la zone euro a été confirmée à 0,4% au premier trimestre et à 1% sur un an.

Enfin on attend pour 16h00 les stocks et les ventes des grossistes en avril aux Etats-Unis.

Du côté des valeurs, Neopost perd 2,68% à 43,11€. Le groupe pâti d’une baisse de sa rentabilité en 2015 malgré un chiffre d’affaires consolidé en croissance de 11,1% au premier trimestre.

Solvay gagne 0,33% à 121,50€. Le titre a vu sa recommandation par KBC évoluer de « conserver » à « accumuler ».

Enfin Derichebourg perd 1,07% à 2,95€. Le groupe a annoncé l’obtention d’un contrat de 40 millions d’euros sur 7 ans pour gérer la collecte des déchets ménagés d’une partie de la communauté urbaine de Rabat.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en baisse de 0,21% à 1,1269$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.