Le CAC 40 dans le rouge, le QE débute

Le CAC 40 se replie à la mi-séance. La journée doit être marquée par le lancement du large programme de rachats d'actifs de la BCE.

Le CAC 40 dans le rouge, le QE débute

A la mi-séance, le CAC 40 recule de 0,62% à 4933,58 points. Ailleurs en Europe, le Footsie londonien perd 0,69%, le Dax de la Bourse de Francfort 0,38% et l’Euro Stoxx 50 des principales valeurs de la zone euro 0,52%.

Le contrat future mars sur indice Dow Jones cède 0,18%.

Du point de vue macroéconomique, c’est aujourd'hui débute officiellement le quantitative easing de la BCE.

Fin janvier, l'institution monétaire de Francfort avait annoncé la mise en oeuvre d'un vaste programme de rachats de dettes publiques et privées pour plus de 1.000 milliards d'euros d'ici septembre 2016, sur le modèle des programmes de la Banque d'Angleterre ou de la Réserve fédérale, afin de relancer la très faible dynamique des prix en zone euro.

D’autre part, les investisseurs garderont un oeil sur l'évolution des discussions entre la Grèce et la zone euro, alors qu'une réunion des ministres des Finances de l'Union monétaire doit se tenir à Bruxelles. 

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis a fait monter les enjeux dimanche à la veille de cette réunion en évoquant la possibilité de nouvelles élections, voire même d'un référendum sur un accord sur la dette.

A noter enfin que du fait du passage à l’heure d’été en Amérique du Nord, Wall Street ouvrira de 14h30 à 21h00 pendant trois semaines.

Du point de vue des statistiques, en Allemagne, l’excédent commercial a diminué à 19,7 milliards d’euros en janvier, contre 21,6 milliards en décembre, affecté par le recul de 2,1% des exportations, le plus marqué depuis août.

La Banque de France (BdF) a révisé en baisse sa prévision de croissance du PIB de l’Hexagone au premier trimestre à 0,3%, contre 0,4% auparavant.

Par ailleurs, l’indicateur du climat des affaires dans l’industrie établi par la BdF recule de 2 points à 96, celui concernant les services progresse de 1 point à 92, et celui du bâtiment est stable à 90.

Enfin, l’OCDE dévoilera à midi ses indicateurs avancés pour le mois de mars.

Du côté des valeurs, Lafarge recule de 1,49% à 64,30 euros.

Thomas Schmidheiny, premier actionnaire d’Holcim avec 20,1% des parts, espère de meilleures conditions pour les actionnaires du cimentier suisse en vue de la fusion avec Lafarge, selon le SonntagsZeitung.

L’une consisterait à modifier la parité d’échange, actuellement de 1 pour 1, en faveur des actionnaires d’Holcim. L’autre serait de verser un dividende exceptionnel. 

Holcim a indiqué dans un communiqué avoir pris note des déclarations d’un actionnaire en ajoutant qu’il ne les commentait pas.

EDF abandonne 2,53% à 22,33 euros.

Un rapprochement entre l’électricien et Areva figure parmi les hypothèses actuellement à l’étude, a déclaré la ministre de l’Energie, Ségolène Royal sur RMC. Rapprochement, convergence, fusion… toutes les hypothèses sont sur la table, a-t-elle ajouté.

Unibail-Rodamco plie de 2,35% à 247,40 euros. JP Morgan a dégradé le titre du spécialiste du foncier commercial de « surpondérer » à « neutre ».

A l’inverse, HSBC est passé de « neutre » à « surpondérer » sur Saint-Gobain qui gagne 0,40% à 40,39 euros.

Le broker estime que le fabricant de matériaux de construction offre un levier opérationnel élevé pour jouer la reprise en Europe, jugée de plus en plus probable avec la chute des cours du pétrole, la baisse de l’euro et le QE de la BCE.

Renault s’adjuge 1,26% à 86,97 euros.

Alstom perd 0,20% à 29,36 euros.

Siemens est partisan d’un rapprochement entre le TGV français d’Alstom et l’ICE allemand pour contrer les géants asiatiques, a déclaré Joe Kaeser au Figaro.

Accor baisse de 0,79% à 48,81 euros.

Le groupe est intéressé par le rachat de Fastbooking, site de réservations d’hôtels via internet, rapportent Les Echos.

Enfin, Air France-KLM prend 1,86% à 7,16 euros.

La compagnie aérienne a fait état d’une hausse de 0,8% de son trafic passagers en février. Le taux d’occupation est stable à 81,9%.

L’Autorité des marchés financiers a annoncé vendredi une amende de 1 million d’euros à l’encontre du transporteur et de 40.000 euros à celui de son ancien directeur général Pierre-Henri Gourgeon pour sa communication financière entre avril 2010 et mai 2011.

Sur le FOREX, la parité eurodollar est en hausse de 0,46% à 1,0891$.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.