Forte baisse des bourses européennes

La Bourse de Paris perd 2,57% % à 4365,34 points dans un volume de 1,856 milliard d’euros.

Forte baisse des bourses européennes

La nouvelle vague de dépréciation du Yuan, suivi par le déclanchement du « coupe-circuit » sur les marchés chinois, après 15 minutes de cotation et une perte de 7% pour le Shanghai Composite induisent un vent baissier sur les marchés européens.

Ailleurs en Europe, le Dax perd 3,18%, le Footsie Londonien 2,70% et l’Eurostoxx 50 2,81%.

Du point de vue macroéconomique, les pressions sur l’économie chinoise, renforcées par les chutes consécutives des marchés financiers affectent l’ensemble des places boursières, mais aussi les matières premières. En effet, le pétrole, qui est toujours touché par les tensions géopolitiques entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, laissant peu de place pour un accord de réduction de production de pétrole par les membres de l’OPEP, subit encore une nouvelle phase de baisse. Le Brent de la mer du Nord perd 2,91% à 33,38$ et le West Texas Intermediate perd -3,26% à 32,93$.

Du côté des statistiques, la matinée était marquée par les publications des commandes à l’industrie de Novembre en Allemagne, chiffre sorti en hausse de 1,5%, au-dessus du consensus qui tablait sur une hausse de 0,1%. Les ventes au détail pour Novembre en Allemagne sont ressorties à +0,2% contre 0.5% attendu. Plus largement, les ventes au détail de Novembre pour la zone euro ont été publié à -0,3% contre +0,2% prévu. Enfin, le taux de chômage de la zone euro pour décembre est meilleur qu’espéré, à 10,5% contre 10,7% attendu.

Outre-Atlantique, nous suivrons cet après-midi, à 14h30 les inscriptions hebdomadaires au chômage, prévues à 275 000.

Du côté des valeurs, les composants du CAC40 sont toutes en baisse. Saint-Gobain est la plus forte baisse de l’indice (-5,26% à 36,090€) malgré la poursuite de ses investissements au Brésil, pays fortement rentable pour l’entreprise en 2014.

Peugeot est la seconde plus forte baisse du CAC, cédant 4,8% à 14,080€. La bonne performance actuelle du constructeur sur le Dakar 2016 ne permet pas au titre de reprendre de la hauteur. Il est pénalisé par ses liens capitalistiques chinois.

Enfin, Publicis Groupe perd 3,80% à 54,97€ touché une seconde fois par une dégradation de recommandation, cette fois-ci par le bureau d’analystes Bernstein.

Sur le marché des devises, la parité eurodollar s’apprécie de 0,65% à 1,0850 USD.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.