Les marchés entament la semaine dans le rouge

La Bourse de Paris a terminé en baisse de 0,29% pour clôturer à 4 377 points dans un volume d'échanges peu étoffé de 2,8 milliards d'euros, prenant peu de risques en raison d'indicateurs économiques mitigés et avant d'en savoir plus sur la politique monétaire de la BCE dans la semaine.

Les marchés entament la semaine dans le rouge

Le marché parisien a passé la totalité de la journée en baisse, perdant pas mal de terrain dans la matinée avant de se reprendre au fil de la séance.

Les indices boursiers ont du mal à poursuivre leur marche en avant, après avoir été nettement soutenus il y a une dizaine de jours, grâce à des propos accommodants de membres de la Banque Centrale Européenne (BCE).

Concernant les données macroéconomiques, l'activité manufacturière en Chine a ralenti en novembre, selon la banque HSBC, alors que le secteur manufacturier a continué à stagner le même mois dans la zone euro, avec des contractions en Allemagne, France et Italie.

Par ailleurs, l'activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis a continué à progresser en novembre mais a légèrement ralenti sa course.

Concernant les clôtures outre-Atlantique, Wall Street a terminé dans le rouge, dépitée par un certain manque d'enthousiasme des consommateurs américains au début de la saison des achats de fin d'année : le Dow Jones a perdu 0,29%, le Nasdaq 1,34% et l'indice élargi S&P 500 a baissé de 0,68%.

Parmi les valeurs, la décision de l'Opep de reconduire son plafond de production qui a accentué l'effondrement des cours du brut a continué de peser sur le secteur pétrolier et parapétrolier.

Total a perdu 0,79% à 44,64 euros et Vallourec 6,38% à 24,97 euros. Technip a lâché 0,63% à 51,97 euros, Maurel et Prom 1,66% à 7,70 euros et Bourbon de 0,77% à 20,60 euros, ces titres étant pénalisés par des abaissements de recommandation par la banque Natixis.

Renault (-0,65% à 64,10 euros) et Peugeot (+0,24% à 10,33 euros) ont évolué en ordre dispersé après le nouveau revers subi en novembre par le marché automobile français.

Dassault Aviation a reculé (-6,81% à 1.005,50 euros) après l'amorce du désengagement partiel d'Airbus Group (-0,51% à 48,75 euros).

Numericable a pris 2,57% à 34,48 euros alors que sa maison mère Altice, a annoncé être en négociations exclusives pour le rachat de Portugal Telecom.

Club Méditerranée a terminé stable à 23,90 euros après l'annonce par le conglomérat chinois Fosun et ses soutiens d'un relèvement de leur offre à 23,50 euros par action.

Sur le marchés des changes, l'euro montait légèrement face au dollar dans un marché tranquille à l'orée d'une semaine chargée en événements macroéconomiques dont une réunion de la Banque Centrale Européenne et le rapport mensuel sur l'emploi américain.

Vers 22H00 GMT, la monnaie unique européenne valait 1,2469 dollar, contre 1,2443 dollar vendredi à la même heure.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.
79% des comptes d’investisseurs particuliers perdent de l’argent lorsqu’ils investissent sur les CFD avec IG.
Vous devez vous assurer que vous comprenez le fonctionnement des CFD et que vous pouvez vous permettre de prendre le risque élevé de perdre votre argent.
Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide en capital en raison de l’effet de levier.