Le CAC 40 dans le rouge à la mi-séance

À 11h50, le CAC 40 affiche une perte de -1,03% à 4 840,98 points, dans un volume d’échanges de 975 millions d’euros. 

Le CAC 40 dans le rouge à la mi-séance

Il en va de même de l’autre côté de la Manche où le FTSE 100 londonien perd -0,46% à 7 237,89 points. En Allemagne, le DAX recule de -0,93% à 11 836,75 points. L’Euro Stoxx 50 est également en perte de vitesse avec une baisse de -0,69% à 3 310,99 points.

En Asie, le Nikkei a clôturé en baisse de -0,45% à 19 283,54 points. À Hong-Kong, le Hang Seng a connu une perte de -0,62% à 23 965,70 points. Le Shanghai Shenzhen Composite a pour sa part terminé la séance en très légère hausse de +0,02% à 3 473,85 points.

Au chapitre des statistiques économiques de la journée, les investisseurs n’auront d’yeux que pour les États-Unis avec la publication de trois indicateurs : l’indice Michigan de confiance des consommateurs pour le mois de février (consensus à 96 points), l’indice Michigan sur les attentes des consommateurs (consensus à 85,5 points) ainsi que le nombre de ventes de logements neufs (consensus à 570K).

Sur le front des matières premières, le baril de brut perd -0,57% à 56,26$. De même, le baril de WTI chute de -0,51% à 54,17$.

Sur le marché des devises, l’euro s’apprécie face au dollar de +0,08% (EUR/USD : 1,0589$). À l’inverse, la livre sterling se déprécie de -0,12% face à la monnaie américaine (GBP/USD : 1,2542$).

Du côté du palmarès du CAC 40, seulement trois valeurs s’affichent dans le vert avec Airbus (+0,42% à 69,36€), Essilor International (+0,37% à 108,25€) et Cap Gemini (+0,31% à 81,16€). Lors de la séance d’hier, Airbus a publié ses comptes annuels salués par les investisseurs permettant au titre de s’arroger la deuxième place du podium et de se positionner aujourd’hui à la première place.

Les trois plus fortes chutes du CAC 40 sont Vivendi (-4,33% à 16,24€), Saint-Gobain (-2,86% à 44,01€) et Solvay (-2,75% à 111,60€). La période des publications de résultats pour l’année 2016 se poursuit et ce à la défaveur du titre Vivendi. En effet, le groupe a annoncé un recul du bénéfice net part du groupe de 35%. Sa filiale Canal + France a notamment perdu près de 500 000 abonnés en 2016.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus sont issues d’un prestataire externe et ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent pas un historique de nos cotations. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.