Le CAC 40 repart à la hausse

Hier, le CAC 40 a gagné +0,18% à 4830,03 points, dans un volume d’échanges de 2,92 milliards d’euros.

Le CAC 40 repart à la hausse

Le DAX allemand clôture en hausse de +0,43% à 11 594,94 points, l’Euro Stoxx 50  a fini dans le vert +0,20% à 3279,45 points et le FTSE 100 stagne avec -0,01% à 7150,34 points.

Hier matin, la Cour suprême britannique a jugé que le parlement devra être consulté pour déclencher l’article 50 du Traité de Lisbonne qui entraînera les négociations de sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne.

Aux Etats-Unis, Donald Trump a décidé de relancer les projets d’oléoducs qui avaient été stoppés par Barack Obama, ce qui a eu un effet positif sur les valeurs du secteur des ressources naturelles.

Outre Atlantique les principales bourses ont toutes fini en hausse. Le S&P500 a gagné +0,66% à 2280,07 points, le Nasdaq Composite a avancé de +0,86% à 5600,96 points et le Dow Jones clôture en hausse de +0,57% à 19912,71 points.

Au chapitre des statistiques économiques, ce matin à 9H00 nous connaîtrons la confiance des affaires dans l’industrie manufacturière française attendue stable à 106 points ce mois-ci par le consensus. En Allemagne nous prendrons connaissance de l’indice IFO du climat des affaires à 10H attendu à 111,3 points alors que le précèdent résultat était de 111 points.

Aux Etats Unis seront connus les stock de pétrole brut qui sont attendus en hausse de 2,815 millions de barils.

Sur les secteurs du Stoxx 600, les plus fortes hausses ont été le secteur des matières premières (+2,97%), le secteur automobile (+1,33%) et le secteur bancaire (+1,06%).

Les plus fortes baisses ont été le secteur des télécommunications (-3,08%), le secteur immobilier (-0,78%) et le secteur de la santé (-0,66%)

Du côté du palmarès du CAC 40, les trois plus fortes hausses ont été Peugeot (+3,69% à 17,68€), Lafarge Holcim (+3,53% à 49,28€) et Valeo (+2,80% à 56,80€). Peugeot s’associe avec le groupe indien CK Birla pour retourner sur le marché indien.

Les trois plus fortes baisses ont été Essilor Intl (-1,67% à 105,95€), Sanofi (-1,27% à 73,89€) et Unibail Rodamco (-1,14% à 213€). Essilor continue sa chute depuis l’annonce de sa fusion avec le groupe italien Luxottica.

Du côté des recommandations des brokers, Goldman Sachs dégrade sa recommandation « d’achat » à « neutre » sur Rémy Cointreau mais relève son objectif de cours de 84€ à 91€.

Deutsche Bank réitère sa recommandation « d’achat » sur Casino Guichard et relève son objectif de cours de 53€ à 56€.

Exane conserve sa recommandation à « sous-performance » sur Hermès avec un objectif de cours de 333 euros.

Sur le marché des changes, mardi vers 21H00 l’euro valait 1,0733 dollar contre 1, 0749 dollar lundi.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordres. Les informations ci-dessus sont issues d’un prestataire externe et ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent pas un historique de nos cotations. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.