Les indices européens indécis avant l’ouverture

À la bourse de Paris, l’indice CAC 40 a légèrement progressé hier de +0,44% à 4 437,06 points dans un volume d’échanges très faible de 1,82 milliards d’euros. 

Les indices européens indécis avant l’ouverture

La cote parisienne avait ouvert en légère hausse avant de retrouver l'équilibre, puis de terminer dans le vert, les investisseurs demeurant prudents faute d'éléments moteurs pour retrouver le cap des 4 500 points franchi la semaine dernière.

Sur les autres marchés en Europe, le DAX 30 a progressé de +0,62%, le FTSE 100 a gagné +0,14% et l’Eurostoxx 50 s’est adjugé une hausse de +0,5%.

Aux États-Unis, les indices ont légèrement progressé. Le S&P 500 a gagné +0,12%, le Nasdaq Composite et le Dow Jones ont tout deux terminé en petite hausse de +0,22% et +0,13% respectivement.

Du côté des indicateurs, l'agenda était relativement bien fourni.

Les ventes au détail au Royaume-Uni ont augmenté de 1,4% en juillet sur un mois, signe que les consommateurs n'ont pas été découragés par le vote en faveur du Brexit.

Aux États-Unis, l’indice des indicateurs avancés a augmenté de 0,4% en juillet, une progression plus forte qu’attendu.

L’indice manufacturier de la Fed de Philadelphie est ressorti à 2 en août, un chiffre en ligne avec les attentes. Il a progressé par rapport à juillet où il s’élevait à -2,9.

262 000 inscriptions au chômage ont été enregistrées la semaine dernière aux États-Unis, un chiffre inférieur au consensus Reuters de 265 000. Elles s’élevaient à 266 000 la semaine précédente.

Enfin, John Williams, président de l'antenne de la Réserve Fédérale à San Francisco, a déclaré hier qu'il n'était pas pressé de relever les taux mais qu'un nouveau tour de vis monétaire aux États-Unis aurait du "sens" et qu'il ne fallait pas exclure par principe une initiative de la Fed en septembre.

Concernant les secteurs composant l’indice STOXX 600, les jours se suivent et ne se ressemblent pas, en effet après une séance de mercredi où la totalité des indices étaient dans le rouge, hier tous les secteurs ont terminé en territoire positifs. Les plus fortes hausses ont été constatées sur les valeurs des matériaux de base (+2,13%), les services financiers (+1,84%) et le secteur pétrolier (+1,55%). Les progressions les plus modérées ont concerné les valeurs bancaires (+0,44%), la santé (+0,10%) et les biens de consommation personnels (+0,06%).

Sur le CAC 40, le palmarès était le suivant. Technip et Arcelor Mittal en tête (+3,62% et +3,14% respectivement). Les baisses les plus marquées ont été enregistrées sur Airbus Group (-1,36%) et l’Oréal (-0,63%).

Du côté des changements de recommandation des analystes, Bank of America Merrill Lynch a dégradé le titre Airbus Group de « neutre » à « sous-performance ». RBC reste à « performance en ligne » sur Arcelor Mittal et relève son objectif de cours de 5,20 à 6,30 euros et Exane BNP Paribas a relèvé son objectif de cours sur Euronext de 36 à 39 euros.

Sur le marché des changes, l’euro s’est de nouveau apprécié face au dollar américain de +0,57%, et valait 1,1351$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.