Les bourses européennes devraient baisser à l’ouverture

L’indice parisien CAC 40 a perdu hier -0,34% à 4297,57 points, dans des volumes d’échange relativement modérés à 2,9 milliards d’euros.

Les bourses européennes devraient baisser à l’ouverture

Sur les autres places européennes, le DAX 30 de Francfort a reculé de -0,79%, le FTSE 100 a quant à lui gagné +0,15% alors que l’Eurostoxx 50 a perdu -0,63%.

Aux États-Unis, les indices se sont également repliés ; le S&P 500 a clôturé en baisse de -0,94% à 2047,21 points, le Nasdaq Composite a perdu -1,25% et le Dow Jones -1,02%.

Du côté des nouvelles économiques, elles étaient contrastées hier. L’indice des prix CPI britannique en progression annuelle était de +0,3% contre +0,5% attendu. Les ventes manufacturières au Canada ont reculé de -0,9% contre -0,7% attendu. Aux États-Unis en revanche, le CPI mensuel a progressé de +0,4% (+0,3% prévu et +0,1% en avril) tandis que l’indice Core CPI était conforme à +0,2% (+0,1% en avril). Ces derniers chiffres outre Atlantique ont fait baisser les indices américains puisqu’une inflation plus forte relance légèrement la probabilité d’une, voire deux, hausses de taux de la Réserve Fédérale pour 2016.

Aujourd’hui, les stocks de pétrole seront publiés aux États-Unis. Ceux-ci avaient reculé de -3,4 millions de barils la semaine précédente. Nous aurons aussi ce soir les minutes du FOMC qui apporteront des précisions sur le niveau de conviction des différents Gouverneurs quant à une possible hausse des taux FED. Au Royaume Uni, à 10h30, paraîtront les chiffres sur l’emploi. Le taux de chômage est anticipé stable à 5,1% et les salaires en progression de +1,7%.

D’un point de vue sectoriel, les valeurs du secteur des matériaux de base sont celles qui ont le plus progressé hier au sein du Cac 40 (+1,87%), suivies par les Telecom (+0,87%) et les entreprises des media (+0,64%). Les plus fortes baisses ont été observées sur les équipementiers automobiles (-2,66%), suivis plus modestement par le secteur de l’alimentaire (-0,61%).

Pour le palmarès des valeurs individuelles, LafargeHolcim a progressé de +4,57%, Vivendi de 1,14% et BNP Paribas de +,0,97%). Pour les baisses, Peugeot et Renault étaient sans surprise en tête de liste et ont perdu respectivement -4,10% et -3,05%.

Pour ce qui est des changements de recommandation des analystes de lundi, elles étaient les suivantes.

Sur Euronext, la banque britannique Barclays a légèrement relevé son objectif de 44 à 45 euros, en maintenant son avis à « surpondérer ».

Pour Eutelsat Communication, UBS a baissé son cours cible de 27,50 à 20,90 euros et Credit Suisse a fait de même de 35 à 20 euros en passant à « neutre ». Le titre a en effet perdu 27,56% vendredi dernier du fait d’un profit warning.

Sur Arkema, Kepler Cheuvreux a relevé sa cible de 80 à 83 euros.

Pour ce qui est de JCDecaux, JP Morgan a abaissé son objectif de 43 à 38 euros.

La banque américaine a également revu à la baisse sa cible sur Bureau Veritas de 19,21 euros à 18,20 euros.

Sur le marché des changes, l’euro face au dollar s’est replié de -0,09% et cotait 1,1310$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.