Les bourses européennes devraient ouvrir en très légère baisse

Hier, l’indice parisien CAC 40 a clôturé en hausse de +0,36% à 4338,21 points, dans des volumes d’échanges modérés de 2,7 milliards d’euros.

Les bourses européennes devraient ouvrir en très légère baisse

Pour les autres indices européens, le DAX 30 a progressé de +0,65%, le FTSE 100 a pris +0,68% et l’EuroStoxx 50 +0,78%.

Aux Etats-Unis, les actions ont surperformé et les trois principaux indices ont clôturé sur une hausse identique : le S&P500 a gagné +1,25% à 2084,39 points, le Dow Jones a pris +1,26% et le Nasdaq Composite +1,26% également.

Du côté des statistiques, la production industrielle allemande est ressortie nettement inférieure aux attentes (-0,2% attendu contre -1,3% publié). En revanche, la balance commerciale du pays était excédentaire de 23,6 milliards d’euros, contre 20,4 milliards d’euros anticipés par le consensus. Les marchés semblent avoir été portés sur la séance d’hier par le rebond des cours du pétrole (+2,81% pour le baril de WTI et +4,33% pour le Brent), après une baisse relativement marquée lundi.

Aujourd’hui, les investisseurs attendront la production manufacturière du Royaume-Uni, attendue à +0,4% et qui sera publiée à 10h30. Les stocks de pétrole aux Etats-Unis seront également fournis comme chaque semaine à 16h30.

Sur les secteurs, seuls deux étaient en baisse hier : les valeurs technologiques ont reculé de -0,72% tandis que le secteur immobilier a perdu -0,08%. Du côté des hausses, les plus marquées ont été enregistrées sur l’automobile (+1,92%), les matériaux de base (+1,89%) et le secteur bancaire (+1,81%).

Pour les valeurs, Peugeot signe la plus forte hausse (+3,78%) suivie par Valeo (+2,46%) et LVMH (+2,27%). Les baisses les plus marquées ont été observées sur Nokia (-7,22%) et sur Vivendi (-1,03%).

Les changements de recommandation des analystes étaient les suivants.

Sur LVMH, Exane BNP Paribas est passé à « surperformance » contre « neutre » auparavant.

Pour Airbus Group, la banque américaine Goldman Sachs a rehaussé son cours cible de 63 à 69 euros en passant de « neutre » à « achat ».

Pour ce qui est de Vivendi, Goldman Sachs a abaissé son objectif de 24,70 à 22,50 euros, tandis que son homologue JP Morgan a fait de même en passant le sine die 21,20 à 18,10 euros.

Sur le spécialiste des moyens de paiement Worldline, Berenberg a augmenté sa cible à 24,40 euros contre 19,40 euros précédemment, et est passé de « vendre » à « conserver ».

Pour Oeneo, Gilberd Dupont a dégradé son avis de « achat » à « accumuler ».

Enfin, sur Gecina, Berenberg a abaissé son cours cible de 135 à 133 euros.

Sur le marché des changes, l’euro a perdu -0,09% face au dollar et valait 1,1370$ à 23h00.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.