Les attentes de la FED et la BoJ mènent les indices au seuil de l’équilibre

À la mi-séance, la Bourse de Paris est en consolidation.

Les attentes de la FED et la BoJ mènent les indices au seuil de l’équilibre

Après avoir entamé la séance en hausse, l’indice CAC 40 abandonne 40 points, et accuse une légère baisse de -0,13% à 4540 points, dans de volumes chiffrés à un milliard d’euros.

Les autres places européennes évoluent en ordre dispersé mais tournent autour de l’équilibre. Le DAX 30 perd -0,08%. À Londres, le Footsie est en hausse de +0,26% et l’EuroStoxx 50 s’apprécie de +0,25%.

Les volumes d’échanges sur les marchés européens restent peu fournis à l’approche des décisions monétaires de la Réserve Fédérale Américaine, demain, et de la Banque du Japon, jeudi. Les investisseurs semblent attentistes, et allègent sans aucun doute leurs positions, pour limiter les dégâts dans le cas d’un scénario surprise sur le front de la politique monétaire.

Cependant le seuil d’équilibre est plutôt soutenu par la bonne tenue du secteur des matières premières et plus exactement du pétrole. En effet, ce matin, le Brent de la mer du Nord progresse de +0,88% à 44,73$ et le WTI américain de +0,12% à 42,93$.

L’or noir semble profiter du repli du dollar qui est à sa deuxième séance de baisse consécutive face à l’euro de -0,10%. Cependant, les fondamentaux restent faibles face à l’excès de l’offre.

Du côté des marchés asiatiques, la majorité des places boursières ont consolidé. En Chine, le Shanghai Composite a augmenté de +0,61%. L’indice japonais, Nikkei 225, a marqué un repli de -0,69%. Le Hang Seng a progressé de +0,17%.

Du côté des statistiques américaines, nous suivrons cet après-midi à 14h30, la variation des commandes de biens durables entre février et mars, attendue à +0,5%. À 16h00, le rapport du Conference Board sur la confiance des consommateurs pour le mois d’avril est prévu à 96 points.

Du côté des valeurs, Air Liquide signe la plus forte baisse, en perdant -3,50% à 102,05€. Le spécialiste des gaz industriels a publié un chiffre d’affaires trimestriel de 3,87 milliards d’euros en dessous d’un consensus de 4 milliards d’euros. Sanofi suit le mouvement et baisse de -2,10% à 77€. Essilor arrive en troisième place des plus fortes baisses de l’indice parisien en abandonnant -1,26% à 113,80€.

Du coté des hausses, les valeurs bancaires signent les meilleurs performances, et rebondissent après leur correction de la veille, portées par les trimestriels de Standard Chartered qui progresse de près de +10% à Londres. Crédit Agricole, Société Générale et BNP Paribas gagnent respectivement +2,32% à 10,09€, +1,85% à 35,54€, et +1,83% à 47,49€ à la mi-séance.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.