Les marchés ont terminé la semaine sur une nouvelle hausse

Vendredi, l’indice phare de la Bourse de Paris a terminé en progression de 0,92% à 4456,62 points, dans un volume d'échanges étoffé de 3.60 milliards d'euros.

Les marchés ont terminé la semaine sur une nouvelle hausse

Parmi les autres marchés européens, Francfort a pris 0,74% et Londres 1,00%. Par ailleurs, l'Eurostoxx 50 a progressé de 0,81%.

Le marché a connu un mouvement de progression poursuivant la tendance des jours précédents. Les créations d'emplois aux Etats-Unis ont affiché un bond spectaculaire en février, avec 242 000 emplois nets le mois dernier, dépassant largement les attentes des analystes qui s'attendaient à 190 000 nouvelles embauches. Le taux de chômage est quant à lui resté stable, au plus bas depuis huit ans.

Le marché continuait également de profiter de la bonne tenue des cours du pétrole européen et américain ainsi que des espoirs placés dans la Banque centrale européenne (BCE) qui pourrait annoncer de nouvelles mesures de soutien à l'économie lors de sa réunion de jeudi prochain.

Aux Etats-Unis, Wall Street a fini une séance en petite hausse, se hissant à des niveaux plus vus depuis début janvier, le Dow Jones a pris 0,37%, le Nasdaq Composite 0,20% et l'indice élargi S&P 500 a gagné 0,33% à 1999,99 points.

Parmi les valeurs, Gemalto s'est envolé (+9,12% à 64,48 euros), le marché se montrant rassuré par ses résultats 2015 et sa prévision d'une hausse de la marge brute en 2016.

Les valeurs liées aux matières premières ont une nouvelle fois été recherchées, après avoir souffert depuis le début de l'année de la défiance des investisseurs. Vallourec a bondi de 16,97% à 7,72 euros, CGG 10,29% à 0,75 euro, ArcelorMittal 6,95% à 4,60 euros et Technip 5,26% à 49,33 euros.

En revanche, quelques poids lourds de l'indice ont reculé, à l'image de Axa qui a lâché 1,09% à 21,35 euros.

Bureau Veritas a pris 1,29% à 18,85 euros, après avoir pris 80% du capital de la société chinoise Chongqing Liansheng, spécialisée dans la supervision technique réglementaire de projets de construction.

Sur le marché des changes, l'euro s'affichait en hausse face à un dollar incapable de tirer parti de bons chiffres sur l'emploi. Vers 23h00 vendredi à Paris, l'euro valait 1,1009 dollar contre 1,0958 dollar jeudi à la même heure.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.