Le calme avant la tempête ?

Aujourd’hui, la Bourse de Paris marque une faible baisse, en se dépréciant de -0,66% à 4211 points dans des volumes habituels de 1,2 milliards d’euros.

Le calme avant la tempête ?

En Europe, le Dax 30 perd -0,78%, le FTSE 100 londonien -0,33% et l’Eurostoxx 50 -0,80%.

Les marchés européens connaissent en cette fin de semaine une forme d’hésitation générale, entre poursuite haussière et consolidation. L’absence d’évènements majeurs aujourd’hui n’améliore pas la situation.

Du côté asiatique, la majorité des marchés a clôturé à la baisse. L’indice japonais, Nikkei 225, a baissé de -1,42%. Le Hang Seng a reculé de -0,36%. En Chine, le Shanghai Composite s’est faiblement déprécié de -0,10%.

Du point de vue de l’actualité macroéconomique, les discussions entre le Premier ministre britannique, David Cameron, et ses partenaires européens se sont poursuivies aujourd’hui à Bruxelles. A en croire la presse, « aucun traitement de faveur pour Londres» serait le slogan de Martin Schulz, l’actuel président du Parlement européen. Cependant le premier ministre britannique affirme que l’Angleterre ne signera aucun accord si le royaume n’obtient pas ce dont il a besoin.

Du côté des statistiques, les ventes au détail anglaises pour le mois de janvier, sont ressorties nettement supérieures aux attentes à 2,3%. Cet après-midi, nous assisterons à 14h30, à la publication de l’indice américain des prix à la consommation, attendu à 0,2%, pour le mois de janvier.

Sur le marché des matières premières, au lendemain de la publication des stocks de barils détenus par les groupes américains, le Brent de la mer du Nord cède -1,49% à 33,77$ et le WTI américain -1,38% à 30,12$.

 Du côté des valeurs, Essilor recule de -3,13% à 107,55€. LafargeHolcim perd -2,07% à 34,08€. Technip, plombée par la contre-performance du secteur parapétrolier cède -1,89% à 39,815€.

Du coté des hausses, Valeo reprend +3,96% à 4%, portée par la forte hausse de ses résultats et l’augmentation de son dividende. Publicis suit le mouvement en gagnant +0,54% à 57,71€ et Accor récupère +0,42% à 35,55€.

Sur le marché des devises, l’euro est stable face au dollar à 1,1107 USD.

Analyse réalisée en collaboration avec Day by Day.

 

Avertissement : IG fournit exclusivement un service d’exécution d’ordre. Les informations ci-dessus ne sont fournies qu’à titre indicatif. Elles ne constituent, ni ne doivent être interprétées comme un conseil ou une recommandation. Elles ne constituent pas non plus un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG Markets se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. IG ne peut garantir que l’information fournie ci-dessus soit complète ou exacte et se dégage donc de toute responsabilité quant aux risques encourus par toute personne agissant sur la seule base de ces informations. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Enfin, ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Il est strictement interdit de reproduire ou de distribuer tout ou partie de ces informations à des fins commerciales ou privées.

En complément des mentions ci-dessous, veuillez noter que les informations présentes sur cette page ne constituent pas un historique de nos cotations ou une offre ou sollicitation à investir dans un quelconque instrument financier. IG se dégage de toute responsabilité concernant l’utilisation qui en est faite et des conséquences qui en résultent. Veuillez noter que ces informations ne prennent nullement en compte la situation financière et les objectifs d’investissement spécifiques aux personnes qui les reçoivent. Ces informations n’ont pas été conçues pour répondre aux exigences légales en matière d’indépendance de la recherche sur l’investissement. Elles doivent donc être considérées comme une communication à des fins marketing. Enfin, bien que notre politique de passage d’ordres ne soit pas restrictive, nous ne cherchons pas à profiter de ces recommandations avant d’en faire la communication auprès de nos clients.